Clean toilet against green background

Les hémorroïdes

Types d’hémorroïdes, prévention et vivre avec cette condition inconfortable.

Les hémorroïdes sont généralement causées par une pression répétée ou constante sur les veines anales ou rectales. Lorsque la pression augmente, le sang commence s’accumuler faisant gonfler les veines. Les veines gonflées étirent les tissus qui les entourent, créant une hémorroïde. Même si les hémorroïdes peuvent être douloureuses, elles ne sont pas graves et sont assez fréquentes. Entre 60 et 70 pour cent des Canadiens développeront des hémorroïdes à un moment de leur vie. Au moins la moitié des personnes âgées de plus de 50 ans souffrent d’hémorroïdes et il y a de plus fortes chances que les femmes enceintes développent des hémorroïdes.

Il existe deux types d’hémorroïdes, celles internes (dans la partie inférieure du rectum) et celles externes (sous la peau autour de l’anus). Il est possible de souffrir à la fois d’hémorroïdes internes et externes.

Les hémorroïdes internes se trouvent dans la muqueuse du rectum. Vous ne pouvez pas les sentir à moins qu’elles soient anormalement grosses. Généralement petites et indolores, les hémorroïdes internes peuvent produire des filets de sang rouge vif que vous verrez sur le papier de toilette ou sur vos selles dans la toilette. Il se peut que certaines personnes souffrent d’hémorroïdes internes plus grosses qui descendent et sortent de l’anus, on les appelle des hémorroïdes prolabées. Ces hémorroïdes plus grosses causent parfois de l’irritation, mais ont souvent tendance à se résorber dans le rectum et à disparaître sans traitement.

Les hémorroïdes externes se trouvent sous la peau de l’anus et peuvent être douloureuses. Les hémorroïdes externes ressemblent à l’œil et au toucher à une boule dure qui se forme quand le sang coagule dans une hémorroïde externe. Ce qui peut causer une hémorroïde externe thrombosée et douloureuse qui est de couleur bleue violette et qui peut saigner, mais qui a également tendance à se résorber par elle-même après une semaine ou deux.

Comment puis-je prévenir les hémorroïdes?

Pour vous aider à vous protéger contre le développement d’hémorroïdes, essayez d’incorporer les changements de style de vie suivants :

N’attendez pas quand vous avez besoin de faire caca

Allez aux toilettes quand vous avez envie d’y aller, évitez de vous forcer, de vous asseoir ou de lire longtemps sur les toilettes et ne vous précipitez pas ; tout cela aidera à prévenir l’accumulation de pression.

Inactivité

Évitez de rester assis ou debout pendant de longues périodes, de soulever des objets lourds de manière inappropriée ou de retenir votre respiration pendant le levage. Cela augmente la pression sur l’anus, provoquant un gonflement des vaisseaux sanguins locaux. Si vous êtes enceinte, dormir sur le côté peut réduire la pression sur les vaisseaux sanguins de votre bassin, empêchant ainsi l’augmentation des hémorroïdes.

Il se peut que vous souffriez d’une hémorroïde si vous remarquez :

  • de petites quantités de sang lorsque vous allez à la selle, surtout si vous devez forcer
  • des démangeaisons ou de l’irritation à cause des hémorroïdes qui ressortent
  • de la douleur ou de l’inconfort au niveau du rectum
  • de la sensibilité ou de la douleur lorsque vous vous essuyez au niveau de l’anus
  • une bosse près de l’anus, qui peut être douloureuse ou sensible
  • des fuites de selles

Qu’est-ce qui cause les hémorroïdes ?

  • Faible consommation de fibres dans l’alimentation
  • Obésité
  • Le fait de forcer en allant à la selle
  • Constipation ou diarrhée chroniques
  • Longues périodes de temps assis sur la toilette
  • Se dépêcher à aller à la selle
  • Grossesse
  • Relations sexuelles anales
  • Alcoolisme
  • Certaines maladies; troubles cardiaques ou hépatiques à long terme qui peuvent causer une accumulation de sang dans l’abdomen et la région pelvienne

Quels sont les facteurs de risques pour les hémorroïdes? 

Parfois, bien que cela soit rare, le saignement des hémorroïdes peut engendrer des complications. L’anémie se produit quand le nombre de globules rouges est plus bas se produit quand le nombre de globules rouges est plus bas que la normale, et peut se développer quand vous perdez continuellement du sang. Les symptômes de l’anémie incluent de la fatigue et des faiblesses.

Une autre complication possible est une hémorroïde étranglée. Lorsque l’approvisionnement en sang d’une hémorroïde est coupé, cette dernière peut être étranglée, lorsque l’approvisionnement en sang d’une hémorroïde est coupé, cette dernière peut être étranglée, ce qui cause de graves douleurs et la nécrose des tissus. 

Si les hémorroïdes continuent de saigner sans s’améliorer durant plus d’une semaine, vous devriez consulter votre médecin.

Se préparer à un rendez-vous avec votre médecin pour discuter des hémorroïdes

Travailler en collaboration avec votre professionnel de la santé vous aidera à protéger votre corps contre les problèmes digestifs et à maximiser votre santé digestive. Lorsque vous signalez votre état de santé de manière complète, concise et précise, votre médecin peut vous fournir le meilleur plan de soins et de traitement. Assurez-vous de rester informé sur les moyens de maintenir votre santé et votre bien-être, de suivre et d’enregistrer vos symptômes et de noter les questions et les préoccupations à discuter lors de votre prochain rendez-vous.

Une bonne communication avec votre médecin est un élément important de toute stratégie efficace de gestion de la santé. Avant de consulter votre médecin, notez :

  • Symptômes que vous ressentez
  • À quelle fréquence vous présentez des symptômes
  • Traces de sang dans les toilettes, sur du papier toilette ou sur des selles
  • Emplacement et gravité de la douleur ou de l’inconfort, le cas échéant
  • Modifications de vos selles
  • Une liste des médicaments que vous prenez et pourquoi vous les prenez
  • Questions auxquelles vous souhaitez obtenir des réponses lors du rendez-vous

Un médecin peut diagnostiquer les hémorroïdes en évaluant vos antécédents médicaux et en effectuant un examen physique. Ce qui peut inclure :

  • un toucher rectal (le médecin insère un doigt ganté dans le rectum) pour vérifier s’il y a des hémorroïdes internes;
  • une anuscopie (le médecin insère un petit instrument tubulaire pour examiner l’anus);
  • une proctoscopie (le médecin insère un petit instrument tubulaire pour examiner la cavité anale, le rectum ou le côlon sigmoïde).

Si le médecin trouve des traces de sang dans vos selles, il pourrait vous prescrire une sigmoïdoscopie (le médecin insère un tube flexible pour examiner l’anus, le rectum et la partie inférieure de l’intestin) ou une colonoscopie (le médecin insère un mince tube flexible pour examiner la muqueuse interne du gros intestin) afin d’éliminer toute autre affection possible.

S’il y a des hémorroïdes, votre médecin évaluera l’endroit et la taille de l’hémorroïde ou des hémorroïdes et élaborera un plan de traitement en fonction de la gravité et de ce qui vous convient le mieux.

Traiter les hémorroïdes

Le traitement et la prévention des hémorroïdes peuvent souvent être effectués par vous-même en apportant de simples changements à votre mode de vie et à votre régime alimentaire, notamment : Augmenter les fibres : Trop d’entre nous ne mangent pas assez de fibres. Une alimentation riche en fibres, accompagnée de liquides adéquats sans caféine, aidera à ramollir les selles et à les rendre plus faciles à évacuer. Les aliments riches en fibres comprennent : les haricots, le brocoli, le son d’avoine et les fruits frais. Cependant, sachez que l’augmentation trop rapide des fibres peut provoquer des ballonnements et des gaz, alors commencez lentement et augmentez votre consommation de liquide en même temps. Vous devez viser un maximum de 25 à 30 grammes de fibres par jour.

Faire de l’exercice :

L’exercice modéré est bon pour votre cœur, vos os, vos muscles, votre santé mentale et peut aider à stimuler la fonction intestinale. Le niveau d’activité physique recommandé pour les adultes est de 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée plus 2 heures d’entraînement musculaire par semaine. Les 150 minutes d’activité physique hebdomadaire peuvent être fractionnées en périodes plus courtes, d’au moins 10 minutes chacune, réparties tout au long de la semaine : par ex. 30 minutes d’activité d’intensité modérée 5 fois par semaine ou pas moins de 20 minutes par jour.

Soin des hémorroïdes :

Si vous avez une hémorroïde, essayez d’éviter de frotter la zone. Vous pouvez nettoyer l’anus avec un morceau de papier toilette humide et sécher doucement en tapotant. Utilisez des savons non parfumés sans colorants et portez des sous-vêtements en coton pour éviter l’accumulation d’humidité.

Traiter les hémorroïdes avec des médicaments en vente libre :

Le traitement des cas bénins d’hémorroïdes peut souvent être fait à la maison en utilisant des compresses, des bains et des produits en vente libre, y compris des onguents (pour les hémorroïdes internes et externes) et des suppositoires (pour les hémorroïdes internes), qui sont disponibles à votre pharmacie.

Hydrocortisone :

  • Aide à réduire les démangeaisons et l’enflure
  • Traite les hémorroïdes internes et externes
  • Trouvé sous forme de pommade, de crème et de suppositoire
  • ATTENTION : Une utilisation excessive peut affaiblir l’intégrité de la peau, utilisez des produits contenant de l’hydrocortisone comme indiqué et discutez en profondeur du traitement avec votre professionnel de la santé.

Hamamélis :

  • Aide à réduire les démangeaisons et l’enflure
  • Traite les hémorroïdes internes et externes
  • Trouvé dans la crème, le suppositoire, les tampons et la forme liquide

Sulfate de zinc monohydraté :

  • Aide à réduire l’enflure et la brûlure
  • Traite les hémorroïdes internes et externes
  • Disponible sous forme de pommade et de suppositoire

Chlorhydrate de pramoxine :

  • Aide à soulager les démangeaisons et la douleur
  • Traite les hémorroïdes internes et externes
  • Disponible sous forme de pommade et de suppositoire

Phényléphrine :

  • Aide à réduire les démangeaisons, les gonflements, les brûlures et l’inconfort
  • Traite les hémorroïdes internes et externes
  • Disponible sous forme de gel
  • La prévalence exacte des hémorroïdes est difficile à établir car la plupart des gens ne se font pas soigner.
  • Les données américaines des années 1990 suggèrent que les hémorroïdes affectent 4,4% de la population. (Ganz 2013 ; Sun et al. 2016)
  • La prévalence maximale se produit entre 45 et 65 ans chez les hommes et les femmes. (Lohsiriwat 2012 ; Sun et al. 2016).
  • De plus, les hémorroïdes sont très fréquentes pendant la grossesse, surtout au troisième trimestre. Il a été estimé que 25% des femmes enceintes souffrent d’hémorroïdes. (Zielinski et al. 2015)

Citations:

Ganz RA. The evaluation and treatment of hemorrhoids: A guide for the gastroenterologist. Clin Gastroenterol Hepatol. 2013 Jun;11(6):593-603.

Lohsiriwat V. Hemorrhoids: From basic pathophysiology to clinical management. World J Gastroenterol. 2012 May 7;18(17):2009-17.

Sun Z and Migaly J. Review of hemorrhoid disease: Presentation and management. Clin Colon Rectal Surg. 2016 Mar;29(1):22-9.

Zielinski Ret al. Gastrointestinal distress in pregnancy: Prevalence, assessment, and treatment of 5 common minor discomforts. J Perinat Neonatal Nurs. 2015 Jan-Mar;29(1):23-31.

Les hémorroïdes sont-elles héréditaires? hereditary?

Il existe de nombreux facteurs qui contribuent au développement des hémorroïdes et l’hérédité peut jouer un rôle. D’ailleurs, si vous consultez un médecin concernant des symptômes liés aux hémorroïdes, ce dernier vous demandera probablement si quelqu’un d’autre dans votre famille souffre d’hémorroïdes. Si tel est le cas, il y a de fortes chances pour que vous en souffriez vous aussi.

Puis-je développer des hémorroïdes si je m’assois sur un plancher froid?

Non, l’apparition des hémorroïdes n’a rien à voir avec la température. L’ajout de pression sur l’abdomen, comme la constipation, une grossesse, l’accouchement ou l’obésité peut causer les hémorroïdes.

Comment prévenir les hémorroïdes?

Pour vous protéger contre les hémorroïdes, essayez d’intégrer les changements de mode de vie suivants :

  1. Ne vous retenez pas : Utilisez la salle de toilette quand vous en avez envie, évitez de forcer, de rester assis trop longtemps ou de lire sur la toilette, et ne vous dépêchez pas; ainsi vous empêcherez que la pression s’accumule.
  2. Soyez plus actif : Évitez de rester assis ou sans bouger durant de longue période de temps, de soulever incorrectement des objets lourds ou de retenir votre respiration quand vous soulevez des objets. Cela augmente la pression sur l’anus faisant enfler les vaisseaux sanguins de cette zone. Si vous êtes enceinte, dormir sur le côté pourrait réduire la pression sur les vaisseaux sanguins de votre bassin, empêchant les hémorroïdes d’enfler.

Comment savoir si je souffre d’hémorroïdes?

Les symptômes des hémorroïdes incluent la douleur, les démangeaisons, les saignements rectaux. Parfois, l’hémorroïde peut ressortir de l’anus. Si vous souffrez des symptômes ci-dessus, consultez votre médecin. Un examen physique confirmera le diagnostic des hémorroïdes.

Qu’est-ce qui cause les hémorroïdes?

De nombreux facteurs peuvent augmenter votre risque de développer des hémorroïdes :

  • Faible consommation de fibres dans l’alimentation
  • Obésité
  • Le fait de forcer en allant à la selle
  • Constipation ou diarrhée chroniques
  • Longues périodes de temps assis sur la toilette
  • Se dépêcher à aller à la selle
  • Grossesse
  • Relations sexuelles anales
  • Alcoolisme
  • Certaines maladies; troubles cardiaques ou hépatiques à long terme qui peuvent causer une accumulation de sang dans l’abdomen et la région pelvienne

Articles Liés :

Voir toutes les nouvelles et articles

animated people wth digestive conditions

Les hémorroïdes, qu’est-ce que c’est? Animation

hemorrhoids

Comment puis-je savoir si je souffre d’hémorroïdes? 

Les hémorroïdes, qu’est-ce que c’est?

Hemovel

Hemovel – Avis sur les produits certifiés FCSD