Cancer du Côlon

Tests et traitements pour Cancer du colon

Qu’est-ce que le dépistage du cancer du côlon et pourquoi est-ce important?

Une bonne communication avec votre médecin constitue un volet important dans la gestion de votre santé digestive, peu importe votre diagnostic. Plus de 90 pour cent des cas de cancer du côlon surviennent chez les personnes de plus de 50 ans : l’âge est donc le facteur de risque le plus important dans cette maladie. En raison du fait que de nombreuses personnes ne ressentent aucun symptôme durant les stades précoces de la maladie, la Fondation canadienne de la santé digestive recommande que toutes les personnes de plus de 50 ans subissent un test de dépistage. Vous devriez également subir un test de dépistage si vous présentez d’autres facteurs de risque qui vous rendent plus susceptibles de développer la maladie.

Considéré comme faisant partie intégrante de la gestion de la santé digestive, le dépistage peut détecter jusqu’à 95 pour cent des cas de cancer du côlon. Même si chaque province/territoire possède ses propres recommandations en matière de dépistage, les tests de dépistage les plus courants sont :

Recherche du sang occulte dans les selles :

Vous collectez les échantillons de trois selles différentes et vous les envoyez par la poste à un laboratoire où les échantillons seront analysés pour détecter la présence de sang qui n’est pas visible à l’œil nu. Si vous obtenez un résultat positif ― ce qui ne signifie pas nécessairement le cancer —, on vous recommandera une colonoscopie. Fréquence recommandée : tous les 2 ans.

Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles :

Ce nouveau test, qui donne des résultats plus précis que le test de recherche du sang occulte dans les selles et ne nécessite qu’un échantillon de matières fécales, remplace le test de recherche du sang occulte dans les selles dans de nombreuses provinces. Fréquence recommandée : tous les 2 ans.

Sigmoïdoscopie :

Ce test utilise un instrument lumineux, souple appelé un sigmoïdoscope afin d’examiner le côlon sigmoïde (la partie inférieure du côlon) et le rectum. Fréquence recommandée : tous les 5 ans.

Coloscopie :

Cette procédure est la plus douloureuse de tous les tests de dépistage du cancer du côlon. Vous serez probablement sous anesthésie lorsque le médecin effectuera la procédure jugée sécuritaire et qui requiert l’utilisation d’un tube flexible lumineux muni d’une caméra vidéo à l’extrémité, appelé un endoscope afin d’examiner tout le côlon. Le tube est inséré dans l’anus et le rectum et délicatement guidé à travers le côlon. Fréquence recommandée : tous les 10 ans pour les personnes ayant un risque moyen de cancer du côlon.

La procédure nécessite environ 20 à 30 minutes, mais peut parfois durer jusqu’à une heure. Il se peut qu’on vous demande d’éviter les aliments solides durant 24 à 48 heures avant l’examen et de prendre un laxatif pour nettoyer votre intestin

Colonoscopie virtuelle :

Ce test se fait à l’aide d’un tomodensitogramme (un type de procédure faite à l’aide de rayons X) pour capturer des images du côlon générées par ordinateur. Elle nécessite moins de temps qu’une colonoscopie standard et aucune anesthésie, mais elle ne permet pas aux médecins de retirer de tissus pour une biopsie et ne peut détecter les polypes de moins de 10 mm. La disponibilité de cette procédure varie d’une province à l’autre.

Tests sanguins pour le cancer du côlon :

Ces tests récemment conçus et qui ne font actuellement pas partie des recommandations de dépistage standard détectent des substances dans le sang qui pourraient signaler un cancer du côlon.

Comment traite-t-on le cancer du côlon?

Le traitement approprié dépend du stade du cancer.

  • Stade 0 et 1 : le traitement standard a recours à la chirurgie pour retirer la tumeur.
  • Stade 2 : en plus de la chirurgie, le traitement peut avoir recours à des médicaments afin de s’assurer que le cancer ne réapparaît pas.
  • Stade 3 : avec la chirurgie et la pharmacothérapie, il se peut que de la radiothérapie soit nécessaire si la tumeur est volumineuse et agressive.
  • Stade 4 : le traitement pourrait inclure une chirurgie pour retirer la tumeur et une partie des autres organes où le cancer pourrait s’être propagé, en plus de la pharmacothérapie et de la radiothérapie.

Types de pharmacothérapie

La pharmacothérapie pour le cancer du côlon pourrait inclure :

  • La chimiothérapie : ces médicaments arrêtent la croissance des cellules cancéreuses en les supprimant ou en les empêchant de se diviser
  • Le traitement ciblé : ces médicaments s’attaquent aux cellules spécifiques du cancer sans nuire aux cellules normales.

Types de radiothérapie

La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie ou d’autres types de radiation pour supprimer les cellules cancéreuses ou les empêcher de se développer. Ce traitement se divise en deux catégories :

  • Radiothérapie externe : un appareil à l’extérieur du corps émet des radiations vers le cancer.
  • Radiothérapie interne : une substance radioactive est placée directement sur ou près du cancer.

 

Tests et traitements pour Cancer du colon

Qu’est-ce que le dépistage du cancer du côlon et pourquoi est-ce important?

Une bonne communication avec votre médecin constitue un volet important dans la gestion de votre santé digestive, peu importe votre diagnostic. Plus de 90 pour cent des cas de cancer du côlon surviennent chez les personnes de plus de 50 ans : l’âge est donc le facteur de risque le plus important dans cette maladie. En raison du fait que de nombreuses personnes ne ressentent aucun symptôme durant les stades précoces de la maladie, la Fondation canadienne de la santé digestive recommande que toutes les personnes de plus de 50 ans subissent un test de dépistage. Vous devriez également subir un test de dépistage si vous présentez d’autres facteurs de risque qui vous rendent plus susceptibles de développer la maladie. Considéré comme faisant partie intégrante de la gestion de la santé digestive, le dépistage peut détecter jusqu’à 95 pour cent des cas de cancer du côlon. Même si chaque province/territoire possède ses propres recommandations en matière de dépistage, les tests de dépistage les plus courants sont :

Recherche du sang occulte dans les selles :

Vous collectez les échantillons de trois selles différentes et vous les envoyez par la poste à un laboratoire où les échantillons seront analysés pour détecter la présence de sang qui n’est pas visible à l’œil nu. Si vous obtenez un résultat positif ― ce qui ne signifie pas nécessairement le cancer —, on vous recommandera une colonoscopie. Fréquence recommandée : tous les 2 ans.

Test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles :

Ce nouveau test, qui donne des résultats plus précis que le test de recherche du sang occulte dans les selles et ne nécessite qu’un échantillon de matières fécales, remplace le test de recherche du sang occulte dans les selles dans de nombreuses provinces. Fréquence recommandée : tous les 2 ans.

Sigmoïdoscopie :

Ce test utilise un instrument lumineux, souple appelé un sigmoïdoscope afin d’examiner le côlon sigmoïde (la partie inférieure du côlon) et le rectum. Fréquence recommandée : tous les 5 ans.

Coloscopie :

Cette procédure est la plus douloureuse de tous les tests de dépistage du cancer du côlon. Vous serez probablement sous anesthésie lorsque le médecin effectuera la procédure jugée sécuritaire et qui requiert l’utilisation d’un tube flexible lumineux muni d’une caméra vidéo à l’extrémité, appelé un endoscope afin d’examiner tout le côlon. Le tube est inséré dans l’anus et le rectum et délicatement guidé à travers le côlon. Fréquence recommandée : tous les 10 ans pour les personnes ayant un risque moyen de cancer du côlon. La procédure nécessite environ 20 à 30 minutes, mais peut parfois durer jusqu’à une heure. Il se peut qu’on vous demande d’éviter les aliments solides durant 24 à 48 heures avant l’examen et de prendre un laxatif pour nettoyer votre intestin

Colonoscopie virtuelle :

Ce test se fait à l’aide d’un tomodensitogramme (un type de procédure faite à l’aide de rayons X) pour capturer des images du côlon générées par ordinateur. Elle nécessite moins de temps qu’une colonoscopie standard et aucune anesthésie, mais elle ne permet pas aux médecins de retirer de tissus pour une biopsie et ne peut détecter les polypes de moins de 10 mm. La disponibilité de cette procédure varie d’une province à l’autre.

Tests sanguins pour le cancer du côlon :

Ces tests récemment conçus et qui ne font actuellement pas partie des recommandations de dépistage standard détectent des substances dans le sang qui pourraient signaler un cancer du côlon.

Comment traite-t-on le cancer du côlon?

Le traitement approprié dépend du stade du cancer.
  • Stade 0 et 1 : le traitement standard a recours à la chirurgie pour retirer la tumeur.
  • Stade 2 : en plus de la chirurgie, le traitement peut avoir recours à des médicaments afin de s’assurer que le cancer ne réapparaît pas.
  • Stade 3 : avec la chirurgie et la pharmacothérapie, il se peut que de la radiothérapie soit nécessaire si la tumeur est volumineuse et agressive.
  • Stade 4 : le traitement pourrait inclure une chirurgie pour retirer la tumeur et une partie des autres organes où le cancer pourrait s’être propagé, en plus de la pharmacothérapie et de la radiothérapie.

Types de pharmacothérapie

La pharmacothérapie pour le cancer du côlon pourrait inclure :
  • La chimiothérapie : ces médicaments arrêtent la croissance des cellules cancéreuses en les supprimant ou en les empêchant de se diviser
  • Le traitement ciblé : ces médicaments s’attaquent aux cellules spécifiques du cancer sans nuire aux cellules normales.

Types de radiothérapie

La radiothérapie utilise des rayons X à haute énergie ou d’autres types de radiation pour supprimer les cellules cancéreuses ou les empêcher de se développer. Ce traitement se divise en deux catégories :
  • Radiothérapie externe : un appareil à l’extérieur du corps émet des radiations vers le cancer.
  • Radiothérapie interne : une substance radioactive est placée directement sur ou près du cancer.
 
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.