Maladie Coeliaque

Qu’est-ce que la maladie cœliaque?

Qu’est-ce que la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est un trouble des intestins causé par une réaction à l’ingestion de gluten, une protéine que l’on retrouve dans le blé, le seigle et l’orge et qui contamine tous les types d’avoine vendus sur le marché. Si vous souffrez de la maladie cœliaque, le fait de consommer du gluten endommage les villosités intestinales (structures ressemblant à des petits doigts) qui enveloppent la paroi intestinale et l’intestin abîmé devient donc incapable d’absorber les nutriments.

On considère la maladie cœliaque comme une maladie auto-immune, parce que l’organisme endommage ses propres tissus. Elle est la seule maladie auto-immune pour laquelle on connaît l’élément déclencheur. La maladie cœliaque n’est pas une allergie alimentaire. Si vous souffrez de cette maladie, la réaction de votre organisme au gluten diffère de la réaction immunitaire causée par une allergie alimentaire.

Les taux de la maladie cœliaque ont presque doublé au cours des 25 dernières années dans les pays occidentaux.
Au Canada, environ 110 000 personnes ont été diagnosti- quées de la maladie cœliaque. On estime qu’environ 220 000 Canadiens de plus vivent avec la maladie, mais n’en ont pas encore été diagnostiqués. La maladie peut se déclarer à tout moment au cours de la vie, même durant l’enfance. Elle est légèrement plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, bien que le taux plus élevé de diagnostics chez les femmes soit peut-être dû au fait que les femmes consultent plus régulièrement.

Maladie cœliaque ou sensibilité?

Certaines personnes obtiennent des résultats négatifs à la maladie cœliaque et ne montrent aucun signe de dommages intestinaux. Elles réagissent cependant mal lorsqu’elles consomment des aliments contenant du blé et éprouvent des symptômes tels des douleurs abdominales, de la fatigue et des maux de tête. On dit que ces personnes sont sensibles ou intolérantes au gluten. La sensibilité au gluten présente différents niveaux de gravité, donc les personnes ne réagissent pas toutes de la même façon aux mêmes quantités de gluten ou aux types d’aliments contenant du gluten. Des données récentes suggèrent que les personnes sensibles au gluten peuvent avoir des réactions à d’autres. protéines ou d’autres glucides du blé, ainsi les termes « sensibilité au blé » ou « intolérance au blé » seraient plus appropriés à leur état.

Qu’est-ce qui cause la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est souvent héréditaire. Si un membre de votre famille immédiate (parent, frère ou sœur, enfant) souffre de la maladie, vous courrez de 8 à 15 % de chances de l’avoir tandis que si un parent de deuxième degré en souffre, vous courrez 5 % de chances d’en souffrir vous aussi. Quelques troubles médicaux peuvent également vous y prédisposer, comme :

Troubles

Risques de maladie cœliaque

Diabète de type 1

4 à 15 %

Autres maladies auto-immunes (thyroïdite, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, cirrhose biliaire primitive)

3 à 5 %

Syndrome de Down, de Turner ou de Williams

4 à 8%

Ostéoporose (os fragiles qui se fracturent facilement)

2 à 4%

Dé cience de l’immunoglobuline de type A (IgA)

10 à 30 %

Syndrome du côlon irritable

2 à 5%

Cependant, les personnes plus vulnérables génétique-ment ne développent pas toutes la maladie cœliaque. Un « déclencheur » additionnel est nécessaire, comme le stress, l’infection, une chirurgie ou une grossesse. Chez les enfants, des infections gastro-intestinales récurrentes peuvent faire apparaître la maladie.

Qu’est-ce que la maladie cœliaque?

Qu’est-ce que la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est un trouble des intestins causé par une réaction à l’ingestion de gluten, une protéine que l’on retrouve dans le blé, le seigle et l’orge et qui contamine tous les types d’avoine vendus sur le marché. Si vous souffrez de la maladie cœliaque, le fait de consommer du gluten endommage les villosités intestinales (structures ressemblant à des petits doigts) qui enveloppent la paroi intestinale et l’intestin abîmé devient donc incapable d’absorber les nutriments.
On considère la maladie cœliaque comme une maladie auto-immune, parce que l’organisme endommage ses propres tissus. Elle est la seule maladie auto-immune pour laquelle on connaît l’élément déclencheur. La maladie cœliaque n’est pas une allergie alimentaire. Si vous souffrez de cette maladie, la réaction de votre organisme au gluten diffère de la réaction immunitaire causée par une allergie alimentaire.
Les taux de la maladie cœliaque ont presque doublé au cours des 25 dernières années dans les pays occidentaux. Au Canada, environ 110 000 personnes ont été diagnosti- quées de la maladie cœliaque. On estime qu’environ 220 000 Canadiens de plus vivent avec la maladie, mais n’en ont pas encore été diagnostiqués. La maladie peut se déclarer à tout moment au cours de la vie, même durant l’enfance. Elle est légèrement plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, bien que le taux plus élevé de diagnostics chez les femmes soit peut-être dû au fait que les femmes consultent plus régulièrement.

Maladie cœliaque ou sensibilité?

Certaines personnes obtiennent des résultats négatifs à la maladie cœliaque et ne montrent aucun signe de dommages intestinaux. Elles réagissent cependant mal lorsqu’elles consomment des aliments contenant du blé et éprouvent des symptômes tels des douleurs abdominales, de la fatigue et des maux de tête. On dit que ces personnes sont sensibles ou intolérantes au gluten. La sensibilité au gluten présente différents niveaux de gravité, donc les personnes ne réagissent pas toutes de la même façon aux mêmes quantités de gluten ou aux types d’aliments contenant du gluten. Des données récentes suggèrent que les personnes sensibles au gluten peuvent avoir des réactions à d’autres. protéines ou d’autres glucides du blé, ainsi les termes « sensibilité au blé » ou « intolérance au blé » seraient plus appropriés à leur état.

Qu’est-ce qui cause la maladie cœliaque?

La maladie cœliaque est souvent héréditaire. Si un membre de votre famille immédiate (parent, frère ou sœur, enfant) souffre de la maladie, vous courrez de 8 à 15 % de chances de l’avoir tandis que si un parent de deuxième degré en souffre, vous courrez 5 % de chances d’en souffrir vous aussi. Quelques troubles médicaux peuvent également vous y prédisposer, comme :
Troubles
Risques de maladie cœliaque
Diabète de type 1
4 à 15 %
Autres maladies auto-immunes (thyroïdite, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, cirrhose biliaire primitive)
3 à 5 %
Syndrome de Down, de Turner ou de Williams
4 à 8%
Ostéoporose (os fragiles qui se fracturent facilement)
2 à 4%
Dé cience de l’immunoglobuline de type A (IgA)
10 à 30 %
Syndrome du côlon irritable
2 à 5%
Cependant, les personnes plus vulnérables génétique-ment ne développent pas toutes la maladie cœliaque. Un « déclencheur » additionnel est nécessaire, comme le stress, l’infection, une chirurgie ou une grossesse. Chez les enfants, des infections gastro-intestinales récurrentes peuvent faire apparaître la maladie.
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.