La dyspepsie

Tests Et Diagnostic

Une gamme de tests peut être entreprise pour essayer de déterminer la cause de la dyspepsie. Toutefois, dans certains cas, le médecin peut choisir de traiter les patients sur la base de son évaluation clinique des symptômes avant de recommander des tests. Certains symptômes comme les saignements, la perte de poids, la difficulté à avaler, les vomissements persistants ou les nouveaux symptômes chez les patients âgés indiquent habituellement une nécessité pour faire des tests.

  • Radiographie au baryum (Série supérieure de GI).
    Un test radiographique par rayons X qui sert à visualiser l’œsophage, l’estomac et le duodénum. Pendant de nombreuses années, ce test fut le seul disponible pour investir ces types de symptômes. Il est encore utilisé comme un test de dépistage. Cependant, il existe maintenant des tests plus précis dans la majorité des cas.

 

  • Tests de dépistage du Helicobacter pylori.
    Les tests de dépistage des bactéries peuvent être parfois effectués dans les cliniques médicales. Ils comprennent des tests sanguins qui déterminent l’exposition antérieure à la bactérie mais ne confirment pas la présence des bactéries. La plupart du temps, ces tests ont été remplacés par le test respiratoire à l’urée (UBT). Ce test peut être fait chez le médecin ou à l’hôpital. Le patient boit un produit chimique, et si les bactéries sont présentes dans l’estomac, ce produit chimique est décomposé et séparé par les bactéries. Les sous-produits sont libérés dans le souffle du patient, et sont recueillis et examinés. Un test positif indique que les bactéries sont effectivement présentes à ce moment-là. Ce test peut être effectué afin de confirmer que les bactéries sont présentes, ou qu’elles ont été éliminées après le traitement. Une deuxième série de tests de dépistage peut se faire au moment de l’endoscopie avec des biopsies (échantillons de tissus). De petits morceaux de l’estomac peuvent être soumis à la même réaction chimique comme indiqué ci-dessus pour le test de respiratoire ou les tissus peuvent être examinés sous un microscope pour vérifier la présence des bactéries.

 

  • Gastroscopie (Endoscopie gastro-intestinale haute)
    Ce test est recommandé aux patients qui sont atteints de la dyspepsie. C’est un examen précis qui sert à détecter ou à éliminer la présence des lésions dans la muqueuse du tube digestif supérieur. Il s’agit de faire passer un tube par la bouche pour visualiser l’estomac. Ce test peut être fait dans une clinique médicale dans certains cas, mais il est généralement effectué à l’hôpital.

 

  • Étude pH prolongée de 24 heures
    Alors que l’endoscopie est capable de déterminer la présence de blessures dans la paroi du tube digestif résultant d’un reflux, beaucoup de patients peuvent avoir des reflux sans lésions visibles. L’étude pH prolongée de 24 heures tente de corréler les symptômes du patient avec la présence des acides dans l’œsophage. Ce test consiste à faire passer un tube mince par le nez dans l’œsophage pour une période de 24 heures. Un capteur placé à la fin du tube sert à mesurer le niveau d’acide dans l’œsophage. Un programme informatique trace ensuite la corrélation entre les symptômes du patient et la présence d’acide dans l’œsophage.

Tests Et Diagnostic

Une gamme de tests peut être entreprise pour essayer de déterminer la cause de la dyspepsie. Toutefois, dans certains cas, le médecin peut choisir de traiter les patients sur la base de son évaluation clinique des symptômes avant de recommander des tests. Certains symptômes comme les saignements, la perte de poids, la difficulté à avaler, les vomissements persistants ou les nouveaux symptômes chez les patients âgés indiquent habituellement une nécessité pour faire des tests.
  • Radiographie au baryum (Série supérieure de GI). Un test radiographique par rayons X qui sert à visualiser l'œsophage, l'estomac et le duodénum. Pendant de nombreuses années, ce test fut le seul disponible pour investir ces types de symptômes. Il est encore utilisé comme un test de dépistage. Cependant, il existe maintenant des tests plus précis dans la majorité des cas.
 
  • Tests de dépistage du Helicobacter pylori. Les tests de dépistage des bactéries peuvent être parfois effectués dans les cliniques médicales. Ils comprennent des tests sanguins qui déterminent l'exposition antérieure à la bactérie mais ne confirment pas la présence des bactéries. La plupart du temps, ces tests ont été remplacés par le test respiratoire à l'urée (UBT). Ce test peut être fait chez le médecin ou à l'hôpital. Le patient boit un produit chimique, et si les bactéries sont présentes dans l'estomac, ce produit chimique est décomposé et séparé par les bactéries. Les sous-produits sont libérés dans le souffle du patient, et sont recueillis et examinés. Un test positif indique que les bactéries sont effectivement présentes à ce moment-là. Ce test peut être effectué afin de confirmer que les bactéries sont présentes, ou qu'elles ont été éliminées après le traitement. Une deuxième série de tests de dépistage peut se faire au moment de l'endoscopie avec des biopsies (échantillons de tissus). De petits morceaux de l'estomac peuvent être soumis à la même réaction chimique comme indiqué ci-dessus pour le test de respiratoire ou les tissus peuvent être examinés sous un microscope pour vérifier la présence des bactéries.
 
  • Gastroscopie (Endoscopie gastro-intestinale haute) Ce test est recommandé aux patients qui sont atteints de la dyspepsie. C'est un examen précis qui sert à détecter ou à éliminer la présence des lésions dans la muqueuse du tube digestif supérieur. Il s'agit de faire passer un tube par la bouche pour visualiser l'estomac. Ce test peut être fait dans une clinique médicale dans certains cas, mais il est généralement effectué à l'hôpital.
 
  • Étude pH prolongée de 24 heures Alors que l'endoscopie est capable de déterminer la présence de blessures dans la paroi du tube digestif résultant d'un reflux, beaucoup de patients peuvent avoir des reflux sans lésions visibles. L'étude pH prolongée de 24 heures tente de corréler les symptômes du patient avec la présence des acides dans l'œsophage. Ce test consiste à faire passer un tube mince par le nez dans l'œsophage pour une période de 24 heures. Un capteur placé à la fin du tube sert à mesurer le niveau d'acide dans l'œsophage. Un programme informatique trace ensuite la corrélation entre les symptômes du patient et la présence d'acide dans l'œsophage.
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.