Maladie de Crohn

Maladie de Crohn

Quelle est la maladie de Crohn?

Les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) est un terme qui désigne au moins deux troubles distincts qui causent une inflammation (rougeur et gonflement) et une ulcération (plaies) du petit et du gros intestin. Ces deux maladies sont appelées la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. La colite ulcéreuse provoque des ulcérations et des inflammations de la muqueuse du gros intestin seulement, commençant au rectum (proctite) et progressant en amont de l’intestin. La maladie de Crohn peut affecter n’importe quelle partie du tube digestif, mais elle atteint la région la plus faible de l’intestin grêle (iléon) ou du gros intestin. Des troubles de malnutrition et du sang sont des conditions courantes chez les patients atteints des MII qui ont tendance d’éviter les aliments soit à cause de symptômes existants ou d’un sentiment d’inquiétude que la nourriture peut infliger des symptômes. Près de la moitié des patients qui souffrent des MII ont des problèmes de santé supplémentaires touchant leurs articulations, la peau, les yeux et les voies biliaires qui peuvent être plus débilitants que les symptômes de l’intestin. Les taux d’incidence et de prévalence des maladies inflammatoires de l’intestin au Canada sont des plus élevés au monde, soit 200 000 Canadiens souffrant de cette maladie. Le traitement de ces troubles peut être cher et ils peuvent devenir débilitants. Les coûts directs et indirects totaux des MII s’élèvent à 1,8 milliard de dollars. Le principal contributeur aux coûts indirects est lié à la perte de travail à long terme. L’âge moyen de l’apparition des MII coïncide avec la période socio-économique la plus importante de la vie d’un individu. Ainsi, la sévérité des symptômes des MII peut empêcher un patient de réaliser son potentiel professionnel et de créer des relations familiales

Signes et symptômes de la maladie de Crohn

Symptômes

Un bon nombre des symptômes des MII sont similaires. À l’extérieur de l’intestin, les symptômes peuvent comprendre des douleurs et un malaise général, des maux articulaires, des troubles cutanés, et une inflammation oculaire ou les yeux rouges. Les symptômes les plus courants de la maladie de Crohn sont les douleurs abdominales (souvent dans la partie droite inférieure de l’abdomen) et la diarrhée. On observe aussi des saignements rectaux, une perte de poids et de la fièvre, et un retard de croissance chez les enfants.

Comment puis-je savois que je souffre des MII?

Des tests médicaux sont nécessaires afin de déterminer si un patient souffre d’une colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn et d’écarter les autres causes des symptômes. Pour diagnostiquer ces troubles, le médecin examinera les antécédents médicaux et effectuera un examen physique. Des tests sanguins sont faits pour savoir si vous êtes anémique (faiblesse sanguine) à cause d’une perte de sang, ou s’il existe un nombre élevé des globules blancs dans votre corps, ce qui suggère la présence d’une infection. Les échantillons de selles peuvent informer votre médecin s’il y a une perte de sang, ou peut détecter la présence d’un parasite ou des bactéries qui provoquent certains de vos symptômes. Une endoscopie peut être effectuée. Au cours de cette procédure sécuritaire, le médecin examinera l’intérieur de votre rectum et du gros intestin à l’aide d’un tube long et flexible muni d’une caméra vidéo appelé un endoscope. Des échantillons de la muqueuse de l’intestin (biopsies) peuvent être pris et seront examinés au microscope. Des examens radiographiques par rayons X peuvent également être nécessaires dans certains cas. Cela se fait en injectant du baryum (une solution crayeuse blanche) dans l’intestin supérieur (déglutition barytée) ou en mettant le baryum dans l’intestin en insérant un tube dans l'anus

Tests et traitement de la maladie de Crohn

Traitement Bien qu’il n’existe pas de remède définitif aux MII, de nombreux médicaments, administrés à long terme, peuvent contribuer à la maitrise des symptômes.

Traitement symptomatique :

Certains médicaments sont utilisés pour traiter la diarrhée et les crampes abdominales. Les médicaments anti-diarrhéiques ralentissent le mouvement des muscles de l’intestin, qui à son tour ralentit le passage des selles à travers le corps et aide à contrôler la diarrhée. Alors que les douleurs abdominales se produisent à cause des MII, il est important de noter que la douleur est une conséquence de la maladie et, si traitée de façon appropriée, la douleur devrait s’apaiser. Cependant, les personnes atteintes des MII devraient consommer les médicaments analgésiques et antidiarrhéiques avec modération afin d’éviter davantage de complications.  

Traitement diététique :

Gérer son régime alimentaire ne constitue pas un traitement efficace à la maladie de Crohn ou à la colite ulcéreuse. Toutefois, il est important que les patients atteints de MII aient une alimentation équilibrée. Le calcium est important afin de protéger les os. La consommation de fibre ne peut pas être tolérée pendant les repoussées sévères des symptômes. Certaines vitamines (par exemple la B12) peuvent être exigées. Certains patients peuvent parfois être aidés par une diététiste.

Médicaments :

Il s’agit de médicaments antiinflammatoires (sulfasalazine, 5-AAS), de corticostéroïdes (prednisone et budésonide), d’immunosuppresseurs (méthotrexate et azathioprine) et d’agents immunomodulateurs (infliximab). Selon leur type, ces médicaments peuvent être administrés par voie orale, rectale et intraveineuse. Les antibiotiques peuvent traiter certains cas de la maladie de Crohn.

Intervention chirurgicale :

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse peuvent exiger une intervention chirurgicale chez certaines personnes à un moment donné de leur vie. La chirurgie est moins commune dans la colite ulcéreuse que dans la maladie de Crohn et est souvent effectuée lorsque la colite ulcéreuse ne répond plus au traitement médical. À la différence de la maladie de Crohn, on peut remédier totalement à la colite ulcéreuse au moyen d’une intervention chirurgicale qui implique l’ablation de tout le côlon enflammé. Avec le côlon complètement supprimé, le patient peut exiger une iléostomie (poche externe pour recueillir les déchets) ou une deuxième opération afin de former un nouvel rectum (réservoir pelvien). Malgré tous les progrès de la médecine moderne au cours des dernières décennies, la cause des MII reste toujours inconnue. Davantage de recherches sont nécessaires afin de nous aider à comprendre les MII.  

Test de la calprotectine fécale

https://www.youtube.com/watch?v=mCWbJM9v8J0 Si vous souffrez d’une MII, vous connaissez les symptômes douloureux qui se manifestent lorsque vous avez une crise causée par de l’inflammation. Ne serait-ce pas formidable de savoir à l’avance si une crise se prépare pour que vous puissiez la prévenir? Le test fCal pourrait nous permettre d’y arriver!

Que dit Santé Canada sur les produits biologiques ultérieurs?

https://www.youtube.com/watch?v=YEEGloL6JLY Un médicament biologique biosimilaire, ou biosimilaire, est un médicament qui se révèle être très semblable à un médicament biologique déjà autorisé à la vente (connu sous le nom de médicament biologique de référence). Les biosimilaires sont approuvés sur la base d'une comparaison approfondie avec un médicament de référence et peuvent entrer sur le marché après l'expiration des brevets de médicaments de référence et la protection des données. Regardez cette vidéo pour mieux comprendre ce que Santé Canada dit à propos de biosimilars!

Les Options de traitements pour les MII: comprendre les avantages et les risques

https://www.youtube.com/watch?v=wv17DbUHgrg
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.