Maladie de Crohn

Tests et traitement de la maladie de Crohn

Traitement Bien qu’il n’existe pas de remède définitif aux MII, de nombreux médicaments, administrés à long terme, peuvent contribuer à la maitrise des symptômes.

Traitement symptomatique :

Certains médicaments sont utilisés pour traiter la diarrhée et les crampes abdominales. Les médicaments anti-diarrhéiques ralentissent le mouvement des muscles de l’intestin, qui à son tour ralentit le passage des selles à travers le corps et aide à contrôler la diarrhée. Alors que les douleurs abdominales se produisent à cause des MII, il est important de noter que la douleur est une conséquence de la maladie et, si traitée de façon appropriée, la douleur devrait s’apaiser. Cependant, les personnes atteintes des MII devraient consommer les médicaments analgésiques et antidiarrhéiques avec modération afin d’éviter davantage de complications.

 

Traitement diététique :

Gérer son régime alimentaire ne constitue pas un traitement efficace à la maladie de Crohn ou à la colite ulcéreuse. Toutefois, il est important que les patients atteints de MII aient une alimentation équilibrée. Le calcium est important afin de protéger les os. La consommation de fibre ne peut pas être tolérée pendant les repoussées sévères des symptômes. Certaines vitamines (par exemple la B12) peuvent être exigées. Certains patients peuvent parfois être aidés par une diététiste.

Médicaments :

Il s’agit de médicaments antiinflammatoires (sulfasalazine, 5-AAS), de corticostéroïdes (prednisone et budésonide), d’immunosuppresseurs (méthotrexate et azathioprine) et d’agents immunomodulateurs (infliximab). Selon leur type, ces médicaments peuvent être administrés par voie orale, rectale et intraveineuse. Les antibiotiques peuvent traiter certains cas de la maladie de Crohn.

Intervention chirurgicale :

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse peuvent exiger une intervention chirurgicale chez certaines personnes à un moment donné de leur vie. La chirurgie est moins commune dans la colite ulcéreuse que dans la maladie de Crohn et est souvent effectuée lorsque la colite ulcéreuse ne répond plus au traitement médical. À la différence de la maladie de Crohn, on peut remédier totalement à la colite ulcéreuse au moyen d’une intervention chirurgicale qui implique l’ablation de tout le côlon enflammé. Avec le côlon complètement supprimé, le patient peut exiger une iléostomie (poche externe pour recueillir les déchets) ou une deuxième opération afin de former un nouvel rectum (réservoir pelvien). Malgré tous les progrès de la médecine moderne au cours des dernières décennies, la cause des MII reste toujours inconnue. Davantage de recherches sont nécessaires afin de nous aider à comprendre les MII.

 

Tests et traitement de la maladie de Crohn

Traitement Bien qu’il n’existe pas de remède définitif aux MII, de nombreux médicaments, administrés à long terme, peuvent contribuer à la maitrise des symptômes.

Traitement symptomatique :

Certains médicaments sont utilisés pour traiter la diarrhée et les crampes abdominales. Les médicaments anti-diarrhéiques ralentissent le mouvement des muscles de l’intestin, qui à son tour ralentit le passage des selles à travers le corps et aide à contrôler la diarrhée. Alors que les douleurs abdominales se produisent à cause des MII, il est important de noter que la douleur est une conséquence de la maladie et, si traitée de façon appropriée, la douleur devrait s’apaiser. Cependant, les personnes atteintes des MII devraient consommer les médicaments analgésiques et antidiarrhéiques avec modération afin d’éviter davantage de complications.  

Traitement diététique :

Gérer son régime alimentaire ne constitue pas un traitement efficace à la maladie de Crohn ou à la colite ulcéreuse. Toutefois, il est important que les patients atteints de MII aient une alimentation équilibrée. Le calcium est important afin de protéger les os. La consommation de fibre ne peut pas être tolérée pendant les repoussées sévères des symptômes. Certaines vitamines (par exemple la B12) peuvent être exigées. Certains patients peuvent parfois être aidés par une diététiste.

Médicaments :

Il s’agit de médicaments antiinflammatoires (sulfasalazine, 5-AAS), de corticostéroïdes (prednisone et budésonide), d’immunosuppresseurs (méthotrexate et azathioprine) et d’agents immunomodulateurs (infliximab). Selon leur type, ces médicaments peuvent être administrés par voie orale, rectale et intraveineuse. Les antibiotiques peuvent traiter certains cas de la maladie de Crohn.

Intervention chirurgicale :

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse peuvent exiger une intervention chirurgicale chez certaines personnes à un moment donné de leur vie. La chirurgie est moins commune dans la colite ulcéreuse que dans la maladie de Crohn et est souvent effectuée lorsque la colite ulcéreuse ne répond plus au traitement médical. À la différence de la maladie de Crohn, on peut remédier totalement à la colite ulcéreuse au moyen d’une intervention chirurgicale qui implique l’ablation de tout le côlon enflammé. Avec le côlon complètement supprimé, le patient peut exiger une iléostomie (poche externe pour recueillir les déchets) ou une deuxième opération afin de former un nouvel rectum (réservoir pelvien). Malgré tous les progrès de la médecine moderne au cours des dernières décennies, la cause des MII reste toujours inconnue. Davantage de recherches sont nécessaires afin de nous aider à comprendre les MII.  
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.