Œsophage de Barrett

Œsophage de Barrett

Qu’est-ce que l’œsophage de Barrett?

Le résumé infographique sur l’œsophage de Barrett, développé par Medtronic, décrit une maladie provoquée par la modification des cellules de la muqueuse de la partie inférieure de l’œsophage. L’œsophage est le conduit qui fait parvenir la nourriture de la cavité buccale à l’estomac. Environ 800 000 Canadiens vivent avec cette maladie et près de la moitié d’entre eux n’ont aucun symptôme. Les personnes atteintes de l’œsophage de Barrett seraient plus à risque de développer un cancer de l’œsophage. Il est donc important qu’elles se soumettent à un test de dépistage.

Qui est à risque de développer l’œsophage de Barrett?

Les personnes les plus à risque sont les hommes caucasiens de plus de 50 ans ayant des antécédents familiaux de l [caption id="attachment_2330" align="alignright" width="390"] développé par Medtronic[/caption] a maladie et ayant présenté des symptômes de reflux pendant plus d’un an. Pour qu’un diagnostic d’œsophage de Barrett puisse être posé, les patients soupçonnés d’être atteints de la maladie doivent subir une endoscopie et une biopsie. De nombreuses questions au sujet de ce trouble demeurent sans réponse. On ne comprend pas encore tout à fait ce qui prédispose certaines personnes à développer cette maladie. Par conséquent, on ne saurait dire si toutes les personnes atteintes du reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO) devraient subir un test de dépistage de l’œsophage de Barrett ou seulement celles possédant certains facteurs de risque.  

Questions à poser à votre médecin

Créez une liste de trois à six questions à poser à votre médecin lors de votre rendez-vous. Voici des exemples de questions que vous pourriez poser :

Questions concernant le dépistage

Quels examens dois-je passer? À quoi dois-je m’attendre? Combien de temps durent les examens? Vais-je être conscient lors de l’examen? Sinon, pendant combien de temps serai-je endormi? Les examens requièrent-ils des échantillons pour une biopsie? Ces examens présentent-ils des complications potentielles? Qu’arrive-t-il si je ne passe pas les examens? Que dois-je faire pour me préparer à l’intervention? Au bout de combien de temps serai-je rétabli? Quand aurai-je les résultats des examens? Quel est mon risque de contracter l’œsophage de Barrett? Quel est mon risque de contracter le cancer de l’œsophage? Devrai-je passer des examens réguliers à l’avenir? Si oui, à quelle fréquence et pour combien de temps? Suis-je à risque de développer le cancer?  

Questions concernant le diagnostic et le traitement

Suis-je atteint de l’œsophage de Barrett? Si oui, est-ce grave? Comment le diagnostic a-t-il été confirmé? Recommandez-vous un autre examen? À quel point mon œsophage est-il touché? Suis-je à risque de développer le cancer? Quelles sont mes options de traitement? Quel traitement réduirait le plus le risque de progression de la maladie? M’administrerez-vous le traitement vous-même ou me dirigerez-vous vers quelqu’un d’autre? Quel résultat attendez-vous du traitement? Comment puis-je savoir si le traitement fonctionne? Le traitement me guérira-t-il? Sinon, existe-t-il d’autres traitements qui pourraient fonctionner? À quoi dois-je m’attendre du traitement? Devrai-je être hospitalisé? Si oui, pour combien de temps? Y a-t-il des effets secondaires possibles? Y a-t-il des symptômes que je devrais vous signaler immédiatement? Que dois-je faire pour me préparer au traitement? Que dois-je faire après le traitement? Devrai-je continuer à prendre mes médicaments? Devrai-je passer des examens de suivi supplémentaires après le traitement? Qu’arrive-t-il si je décide de ne pas suivre de traitement? Quel est le risque que cela évolue en cancer si je décide de ne plus suivre le traitement?

Signes et symptômes

[caption id="attachment_2332" align="aligncenter" width="802"]Œsophage de Barrett Infographic A Medtronic[/caption]

L’œsophage de Barrett est-il plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO?

Oui, l’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO. Bien que l’œsophage de Barrett ne présente souvent aucun symptôme évident, les personnes atteintes de RGO peuvent présenter les symptômes ci-dessous : ·       Brûlures d’estomac; ·       Régurgitation; ·       Éructation; ·       Douleur thoracique   L’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes caucasiennes et touche plus d’hommes que de femmes. Une endoscopie permet généralement de le diagnostiquer. Il s’agit d’une chirurgie d’un jour sécuritaire qui consiste à faire passer dans la bouche un tube flexible muni d’une caméra pour examiner la muqueuse de l’œsophage et y prélever un petit échantillon de tissu (biopsie).  

Quelles sont les causes de l’œsophage de Barrett?

L’œsophage de Barrett se retrouve plus fréquemment chez les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO). Le RGO est une maladie courante où le contenu de l’estomac, y compris l’acide et la bile, remonte dans l’œsophage. L’œsophage de Barrett serait une réponse de l’organisme qui tenterait de protéger l’œsophage des effets irritants de l’acide et de la bile en changeant le type de muqueuse. Malheureusement, on croit que ce trouble accroîtrait le risque de développer un cancer de l’œsophage. La plupart des médecins recommandent aux personnes souffrant de ce trouble de subir une endoscopie environ tous les deux ans. Cela permet aux médecins de dépister le cancer et de commencer un traitement le plus tôt possible. Dans certains cas, une surveillance par endoscopie sur une base régulière est recommandée.  

Qu’arrive-t-il si l’œsophage de Barrett n’est pas traité?

Les patients atteints de ce syndrome ont jusqu’à 60 fois plus de risques de développer un cancer de l’œsophage (adénocarcinome). L’adénocarcinome présente un faible taux de survie après cinq ans, soit 14 %. Les patients atteints de l’œsophage de Barrett touchés par les facteurs de risque décrits précédemment devraient consulter leur médecin afin de déterminer le traitement le plus efficace pour réduire ces risques.

Dépistage et traitement

Comment pose-t-on un diagnostic d’œsophage de Barrett?

Il existe plusieurs traitements de l’œsophage de Barrett, mais votre médecin voudra tout d’abord poser un diagnostic exact. Si vous présentez des symptômes de RGO persistants, votre médecin pourrait procéder à une endoscopie. L’œsophage de Barrett est diagnostiqué par endoscopie, une chirurgie d’un jour sécuritaire qui consiste à faire passer dans la bouche un tube flexible muni d’une caméra pour examiner la muqueuse de l’œsophage et y prélever un petit échantillon de tissu (biopsie). Bien souvent, l’endoscopiste peut constater un changement dans l’apparence de la muqueuse de l’œsophage, ce qui pourrait suggérer la présence d’un œsophage de Barrett. Cependant, le diagnostic ne peut être posé qu’en examinant soigneusement la biopsie au microscope. L’œsophage de Barrett pourrait accroître le risque de développer un cancer de l’œsophage. La plupart des médecins recommandent aux personnes atteintes de l’œsophage de Barrett de subir une endoscopie environ tous les deux ans pour dépister un cancer, ce qui permettrait de commencer un traitement le plus tôt possible. Dans certains cas, une surveillance par endoscopie sur une base régulière est recommandée.

Médication

Les médicaments suivants réduisent l’acidité gastrique et contrôlent les symptômes du RGO. On y retrouve notamment les antiacides, les inhibiteurs de la pompe à protons et les antagonistes des récepteurs H2. Les antiacides agissent en neutralisant l’acide présent dans l’estomac. Ils sont utiles chez les patients présentant des symptômes intermittents qui nécessitent un soulagement rapide. Cependant, pour traiter un ulcère, des doses fréquentes sont nécessaires et des médicaments plus efficaces sont maintenant disponibles. Les inhibiteurs de la pompe à protons sont les médicaments les plus efficaces pour réduire l’acidité et traiter les ulcères. Ils agissent en bloquant les pompes à protons qui sécrètent de l’acide dans l’estomac et sont les plus efficaces pour bloquer l’acide. Les antagonistes des récepteurs H2 agissent en bloquant les histamines qui stimulent la sécrétion d’acide dans l’estomac. Ce sont des médicaments d’ordonnance, mais certains sont maintenant disponibles en vente libre et ne nécessitent aucune ordonnance médicale.

Comment traiter l’œsophage de Barrett?

Les options de traitement envisageables varient selon le stade ou la gravité de l’œsophage de Barrett. Un médecin pourra vous suggérer l’option la mieux adaptée à vos besoins. La surveillance par endoscopie et biopsie est l’une des méthodes de traitement pouvant être recommandées par un médecin à la suite d’un diagnostic d’œsophage de Barrett. Cela signifie que votre médecin effectuera un examen de votre œsophage et prélèvera un échantillon du tissu touché. Les examens sont réalisés à une certaine fréquence afin de surveiller si la maladie progresse vers des stades avancés. La fréquence des examens peut dépendre du stade de l’œsophage de Barrett ou de sa gravité.

Options relatives à l’endoscopie

Beaucoup d’options de traitement par endoscopie sont offertes pour traiter l’œsophage de Barrett. Elles comportent plusieurs méthodes de résection des tissus pour éliminer les muqueuses de l’œsophage atteintes.

Ablation par radiofréquence

L’ablation par radiofréquence (ARF) utilise l’énergie thermique pour éliminer les tissus touchés par la maladie tout en préservant les tissus sains sous-jacents. L’ARF est une technologie éprouvée qui réduit le risque relatif de progression de la maladie vers le cancer de l’œsophage. Visionnez la vidéo ci-dessous conçue par Medtronic pour découvrir le fonctionnement du système d’ablation par radiofréquence BarrxMC et pour en apprendre davantage sur les résultats prévisibles de cette intervention. [embed]https://www.youtube.com/watch?v=s9khaVztuRo[/embed] [divider height="30" style="default" line="default" themecolor="1"]   Référence 1 : N. J. Shaheen, P. Sharma, B. F. Overholt et coll., « Radiofrequency ablation in Barrett’s esophagus with dysplasia », The New England Journal of Medicine, vol. 360 (2009), p. 2277‑2288.   Référence 2 : K. N. Phoa, F. G. Van Vilsteren, R. E. Pouw, B. L. Weusten et coll., « Radiofrequency ablation vs endoscopic surveillance for patients with Barrett esophagus and low-grade dysplasia: a randomized clinical trial », The Journal of the American Medical Association, vol. 311, no 12 (26 mars 2014), p. 1209‑1217.   Référence 3 : W. A. Wolf, S. Pasricha, C. Cotton et coll., « Incidence of Esophageal Adenocarcinoma and Causes of Mortality after Radiofrequency Ablation of Barrett’s esophagus », Gastroenterology, vol. 149 (2015), p. 1752‑1761.   [divider height="30" style="default" line="default" themecolor="1"]

Statistiques

Statistiques relatives à l’œsophage de Barrett

L’œsophage de Barrett est une maladie provoquée par la modification des cellules de la muqueuse de la partie inférieure de l’œsophage. L’œsophage de Barrett peut entraîner un adénocarcinome de l’œsophage. Environ 0,5 % des personnes qui en sont atteintes développent un cancer de l’œsophage (Société canadienne du cancer, 2018). La prévalence estimée de l’œsophage de Barrett est de 2 à 7 % (Macías-García et coll., 2016). L’œsophage de Barrett serait le résultat d’un reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO). De 10 à 15 % des cas de RGO se détérioreront en œsophage de Barrett (Schlottmann et coll., 2018).
Références
Société canadienne du cancer, Cancer de l’œsophage – États précancéreux de l’œsophage, 2008.
  1. Macías-García et J. E. Domínguez-Muñoz, « Update on management of Barrett’s esophagus », World Journal of Gastrointestinal Pharmacology and Therapeutics, vol. 7, no2 (6 mai 2016), p. 227‑234.
  2. Schlottmann et coll., « Gastroesophageal reflux and Barrett’s esophagus: A pathway to esophageal adenocarcinoma », Updates in Surgery (23 Juillet 2018).

Infographique sur L’œsophage de Barrett

Infographique sur L’œsophage de Barrett

FAQ

Foire aux questions sur l’œsophage de Barrett    

Quels en sont les symptômes?

  Aucun symptôme ne distingue l’œsophage de Barrett, outre les symptômes habituels du reflux gastro-œsophagien pathologique (ou RGO), dont les brûlures d’estomac, les douleurs à la poitrine et la régurgitation.

Qui est à risque?

  Les patients atteints du RGO sont plus à risque de développer l’œsophage de Barrett, ainsi que les hommes caucasiens de plus de 50 ans présentant des symptômes de RGO chronique. D’autres facteurs de risque comprennent le diagnostic de l’œsophage de Barrett à un jeune âge ou des antécédents familiaux de cette maladie. Un surplus de poids ou l’obésité (indice de masse corporelle de 25 à 30) double pratiquement les risques d’une personne de développer le cancer de l’œsophage.

Comment pose-t-on un diagnostic d’œsophage de Barrett?

  L’œsophage de Barrett ne peut pas être diagnostiqué uniquement d’après ses symptômes. Une endoscopie digestive haute doit être réalisée par un gastroentérologue afin qu’un diagnostic puisse être posé. L’intervention permet au médecin d’observer directement l’œsophage et d’y prélever des échantillons de tissu.

Comment un médecin soigne-t-il un patient atteint de l’œsophage de Barrett?

  Si le syndrome est détecté, il est important de réaliser des gastroscopies régulières avec biopsies de l’œsophage pour dépister et traiter une dysplasie ou un cancer précoce avant que le problème ne s’aggrave. Le plan de traitement variera en fonction des résultats de la biopsie. Plusieurs options de traitement sont offertes lorsque l’on dépiste une dysplasie de haut grade ou un cancer précoce. Ces options comprennent l’ablation par radiofréquence, pour éliminer le tissu dysplasique tout en préservant les tissus sains sous-jacents, et l’intervention chirurgicale, où l’on pratique une résection de la partie atteinte de l’œsophage.

Existe-t-il des options de traitement?

 
  • Oui, il a été démontré que le traitement avec la technologie d’ablation par radiofréquence réduit la progression de la maladie en retirant les tissus précancéreux de l’œsophage. Les patients atteints de l’œsophage de Barrett qui sont traités par l’ablation par radiofréquence ont moins de risque que la maladie évolue en cancer de l’œsophage, en comparaison des patients sous surveillance.

J’ai reçu un diagnostic d’œsophage de Barrett. Est-ce que cela signifie que je vais développer un cancer de l’œsophage?

Parfois, les cellules de la partie inférieure de l’œsophage sont remplacées par des cellules cylindriques ressemblant à celles de l’estomac et de l’intestin grêle. Ce changement d’aspect est appelé œsophage de Barrett. L’œsophage de Barrett pourrait accroître le risque de développer un cancer de l’œsophage. La maladie peut être maîtrisée à l’aide de médicaments. Votre médecin doit surveiller attentivement l’état des cellules de votre œsophage afin de réduire au minimum le risque de développer un cancer.

Si je suis atteint de l’œsophage de Barrett, vais-je développer un cancer de l’œsophage?

L’œsophage de Barrett pourrait accroître le risque de développer un cancer de l’œsophage. Cependant, le risque réel de développer un cancer de l’œsophage chez les personnes atteintes de ce syndrome demeure controversé. La plupart des médecins recommandent aux personnes atteintes de l’œsophage de Barrett de subir une endoscopie environ tous les deux ans pour dépister un cancer, ce qui permettrait de commencer un traitement le plus tôt possible. Dans certains cas, une surveillance par endoscopie sur une base régulière est recommandée.
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.