Œsophage de Barrett

Signes et symptômes

Œsophage de Barrett

Infographic A Medtronic

L’œsophage de Barrett est-il plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO?

Oui, l’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO. Bien que l’œsophage de Barrett ne présente souvent aucun symptôme évident, les personnes atteintes de RGO peuvent présenter les symptômes ci-dessous :

·       Brûlures d’estomac;

·       Régurgitation;

·       Éructation;

·       Douleur thoracique

 

L’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes caucasiennes et touche plus d’hommes que de femmes. Une endoscopie permet généralement de le diagnostiquer. Il s’agit d’une chirurgie d’un jour sécuritaire qui consiste à faire passer dans la bouche un tube flexible muni d’une caméra pour examiner la muqueuse de l’œsophage et y prélever un petit échantillon de tissu (biopsie).

 

Quelles sont les causes de l’œsophage de Barrett?

L’œsophage de Barrett se retrouve plus fréquemment chez les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO). Le RGO est une maladie courante où le contenu de l’estomac, y compris l’acide et la bile, remonte dans l’œsophage. L’œsophage de Barrett serait une réponse de l’organisme qui tenterait de protéger l’œsophage des effets irritants de l’acide et de la bile en changeant le type de muqueuse.

Malheureusement, on croit que ce trouble accroîtrait le risque de développer un cancer de l’œsophage. La plupart des médecins recommandent aux personnes souffrant de ce trouble de subir une endoscopie environ tous les deux ans. Cela permet aux médecins de dépister le cancer et de commencer un traitement le plus tôt possible. Dans certains cas, une surveillance par endoscopie sur une base régulière est recommandée.

 

Qu’arrive-t-il si l’œsophage de Barrett n’est pas traité?

Les patients atteints de ce syndrome ont jusqu’à 60 fois plus de risques de développer un cancer de l’œsophage (adénocarcinome). L’adénocarcinome présente un faible taux de survie après cinq ans, soit 14 %. Les patients atteints de l’œsophage de Barrett touchés par les facteurs de risque décrits précédemment devraient consulter leur médecin afin de déterminer le traitement le plus efficace pour réduire ces risques.

Signes et symptômes

[caption id="attachment_2332" align="aligncenter" width="802"]Œsophage de Barrett Infographic A Medtronic[/caption]

L’œsophage de Barrett est-il plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO?

Oui, l’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes atteintes de RGO. Bien que l’œsophage de Barrett ne présente souvent aucun symptôme évident, les personnes atteintes de RGO peuvent présenter les symptômes ci-dessous : ·       Brûlures d’estomac; ·       Régurgitation; ·       Éructation; ·       Douleur thoracique   L’œsophage de Barrett est plus fréquent chez les personnes caucasiennes et touche plus d’hommes que de femmes. Une endoscopie permet généralement de le diagnostiquer. Il s’agit d’une chirurgie d’un jour sécuritaire qui consiste à faire passer dans la bouche un tube flexible muni d’une caméra pour examiner la muqueuse de l’œsophage et y prélever un petit échantillon de tissu (biopsie).  

Quelles sont les causes de l’œsophage de Barrett?

L’œsophage de Barrett se retrouve plus fréquemment chez les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO). Le RGO est une maladie courante où le contenu de l’estomac, y compris l’acide et la bile, remonte dans l’œsophage. L’œsophage de Barrett serait une réponse de l’organisme qui tenterait de protéger l’œsophage des effets irritants de l’acide et de la bile en changeant le type de muqueuse. Malheureusement, on croit que ce trouble accroîtrait le risque de développer un cancer de l’œsophage. La plupart des médecins recommandent aux personnes souffrant de ce trouble de subir une endoscopie environ tous les deux ans. Cela permet aux médecins de dépister le cancer et de commencer un traitement le plus tôt possible. Dans certains cas, une surveillance par endoscopie sur une base régulière est recommandée.  

Qu’arrive-t-il si l’œsophage de Barrett n’est pas traité?

Les patients atteints de ce syndrome ont jusqu’à 60 fois plus de risques de développer un cancer de l’œsophage (adénocarcinome). L’adénocarcinome présente un faible taux de survie après cinq ans, soit 14 %. Les patients atteints de l’œsophage de Barrett touchés par les facteurs de risque décrits précédemment devraient consulter leur médecin afin de déterminer le traitement le plus efficace pour réduire ces risques.
Close

Where are you experiencing discomfort?

Click on the buttons on the body to the left or click from the list below where you are experiencing discomfort.