Avantages à long terme de la thérapie cognitive du comportement pour le SCI

Share

Cette ressource a été rendue possible grâce à une subvention à caractère éducatif offerte sans restriction par IBgard®.

Saviez-vous que le Canada présente l’un des taux les plus élevés de syndrome du côlon irritable (SCI) au monde, estimé à 18 % contre 11 % dans le monde?  1

Avec des symptômes comme des douleurs abdominales, des ballonnements, des diarrhées ou des constipations récurrentes, ou une combinaison des deux, entre autres, le SCI peut être dérangeant, invalidant et embarrassant pour beaucoup de personnes.

Les patients avec un SCI souffrent psychologiquement en raison de la nature chronique (longue durée ou récurrente en continu) de la maladie.2 Le Rapport sur l’impact mondial du syndrome du côlon irritable a révélé que dans 40 à 60 % des cas, ce syndrome s’accompagne de symptômes psychologiques tels que la dépression, les troubles anxieux et le syndrome de stress post-traumatique. Comme l’anxiété et la dépression augmentent le risque de développer les symptômes du SCI et de souffrir du SCI, certaines personnes sont prises dans un cercle vicieux d’aggravation des symptômes physiques et psychologiques.3

À ce titre, les thérapies psychologiques dans leur ensemble se sont montrées efficaces pour réduire la gravité des symptômes du SCI. La thérapie cognitive du comportement (TCC) a été testée de façon très rigoureuse dans de multiples études randomisées et contrôlées et elle démontre systématiquement des effets notables sur les symptômes du SCI et sur la qualité de vie, ce qui constitue une excellente nouvelle pour nos amis souffrant du SCI!4

Thérapie cognitive du comportement (TCC)

Au cas où vous l’ignoreriez, la TCC est une forme de psychothérapie qui se concentre sur la pensée, le comportement et la résolution de problèmes. La formation informatisée vous aide à prendre conscience de vos modes de réflexion inexacts ou négatifs afin de pouvoir envisager les situations difficiles de façon plus objective et d’y répondre plus efficacement. 5

Bien que les recherches ont indiqué que la TCC était recommandée pour le SCI, il restait encore des incertitudes quant à ses avantages à long terme.

C’est en 2015 qu’a commencé le plus grand essai clinique intitulé Assessing Cognitive Behavioural Therapy in Irritable Bowel (l’essai clinique ACTIB pour faire court), mené par le professeur Hazel Everitt de l’Université de Southampton en collaboration avec des chercheurs du King’s College de Londres. L’essai visait à évaluer l’efficacité clinique et le rapport coût-efficacité de la thérapie cognitive du comportement (TCC) pour le syndrome du côlon irritable (SCI). 6

L’ACTIB était une étude randomisée et contrôlée avec 558 adultes participants atteints de SCI, répartis en trois groupes de façon aléatoire. Les participants ont reçu soit une formation informatisée dispensée par un thérapeute au téléphone (groupe de formation informatisée par téléphone), soit une formation informatisée sur le Web avec un soutien minimal d’un thérapeute (groupe de formation informatisée sur le Web), ou un traitement habituel (groupe de traitement habituel) et ont fait l’objet d’un suivi pendant 12 mois.7 Les personnes du groupe ayant reçu le traitement habituel ont continué à prendre leurs médicaments et ont eu le suivi habituel du médecin, sans thérapie psychologique pour le SCI.

Tous les participants de ce groupe ont reçu des informations standard, connues sous le nom de directives NICE, sur des approches touchant au mode de vie et à l’alimentation pour gérer le SCI. 7

Les résultats de cette étude ont démontré que la formation informatisée adaptée spécifiquement au SCI et administrée par téléphone ou sur un site Web interactif était plus efficace pour le soulagement des symptômes du SCI que le traitement standard actuel, et cela un an après le traitement! 7

Pour évaluer les avantages à long terme de la formation informatisée, les responsables ont fait, en 2019, le suivi des participants à l’essai ACTIB, soit 24 mois après l’essai.  Cette recherche de suivi sur 24 mois publiée dans Lancet Gastroenterology and Hepatology a montré que les bénéfices se sont poursuivis deux ans après le traitement, bien que les patients n’aient pas suivi d’autre thérapie après le cours initial de TCC. 6

Intéressant!

Comment pouvons-nous utiliser ces résultats pour aider les patients atteints de SCI?

Ces résultats sont importants, car il n’était pas certain auparavant que les avantages initiaux de la TCC puissent être maintenus à long terme. Accroître l’accès à la TCC des patients souffrant du SCI pourrait contribuer à leur procurer un soulagement efficace et à long terme des symptômes du SCI. 6

Le professeur Everitt a ajouté : « Le fait que les séances de formation assistée par ordinateur par téléphone et sur le Web soient des traitements efficaces est une découverte vraiment importante et passionnante. Les patients peuvent entreprendre ces traitements au moment qui leur convient, sans se rendre dans des cliniques et nous savons maintenant que les avantages peuvent être à long terme. »  6

Dans le contexte de la pandémie actuelle, cela ne pourrait être plus pertinent! Tout en restant à la maison, il est bon à savoir que les sessions de formation informatisées peuvent être suivies virtuellement et qu’elles procurent des avantages. Comme d’autres études sont réalisées sur la formation informatisée, nous allons nous assurer d’actualiser cet article.


Références :

1. Lovell RM and Ford AC. Global prevalence of and risk factors for irritable bowel syndrome: A meta-analysis. Clin Gastroenterol Hepatol. 2012 Jul;10(7):712-21.e4.

2.Ballou S, Bedell A, Keefer L. Psychosocial impact of irritable bowel syndrome: A brief review. World J Gastrointest Pathophysiol. 2015;6(4):120-3.

3. Gastrointestinal Society. 2018. Rapport sur l’impact mondial du SII 2018. https://badgut-5q10xayth7t3zjokbv.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/IBS-Global-Impact-Report.pdf 

4. Kinsinger S. W. (2017). Cognitive-behavioral therapy for patients with irritable bowel syndrome: current insights. Psychology research and behavior management10, 231–237. https://doi.org/10.2147/PRBM.S120817

5. What is cognitive behavioral therapy? American Psychological Association. https://www.apa.org/ptsd-guideline/patients-and-families/cognitive-behavioral.

6. University of Southampton. « Benefits of cognitive behavioral therapy for IBS continue 2 years after treatment. » ScienceDaily. ScienceDaily, 4 septembre 2019. www.sciencedaily.com/releases/2019/09/190904102629.htm.

7. Everitt H, Landau S, Little P, Bishop FL, McCrone P, O’Reilly G, Coleman N, Logan R, Chalder T, Moss-Morris R; ACTIB trial team. Assessing Cognitive behavioural Therapy in Irritable Bowel (ACTIB): protocol for a randomised controlled trial of clinical-effectiveness and cost-effectiveness of therapist delivered cognitive behavioural therapy and web-based self-management in irritable bowel syndrome in adults. BMJ Open. 2015 Jul 15;5(7):e008622. doi: 10.1136/bmjopen-2015-008622. PMID: 26179651; PMCID: PMC4513538.