Le coronavirus (COVID-19) et les personnes immunodéprimées

Share

Il semble que la COVID-19 ait pris le pouvoir du monde et la vie de tous les jours des personnes aux quatre coins de la planète a été complètement chamboulée, mais qu’est-ce que cela signifie pour les personnes immunodéprimées? Jetez d’abord un coup d’œil à la signification de ces termes.

Qu’est-ce que cela signifie d’être immunodéprimé?

Une personne immunodéprimée possède un système immunitaire affaibli qui ne répond pas adéquatement aux infections ou pathogènes envahissants, ce qui veut dire que votre corps ne peut pas combattre des choses comme le coronavirus aussi bien qu’une personne ayant un système immunitaire fonctionnant normalement.

Une personne peut être immunodéprimée pour de nombreuses raisons. Parmi les facteurs pouvant faire en sorte qu’un système immunitaire est affaibli, notons : une chirurgie récente, l’âge, l’hérédité, une maladie chronique ou la prise de certains médicaments. Les immunosuppresseurs en sont un exemple. Ces derniers jouent un rôle important pour supprimer activement le système immunitaire hyperactif des patients atteints de maladies auto-immunes. En réduisant l’activité du système immunitaire, on peut mieux gérer ou contrôler la maladie et quelques-uns des symptômes associés à la maladie d’un patient. Donc, quel genre de précautions additionnelles devrait prendre une personne immunodéprimée lors de cette pandémie? Nous devons tout d’abord examiner comment ce virus se propage afin de comprendre comment se protéger.

Comment se propage la COVID-19?

La COVID-19 est en fait une cousine proche du rhume ordinaire. Elle provient d’un groupe de virus (appelés les coronavirus) qui causent des infections respiratoires. Certains d’entre eux incluent d’autres infections graves, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO). Toute personne immunodéprimée présente un risque plus élevé aux infections respiratoires que la personne moyenne.

La COVID-19 constitue le membre de la famille des coronavirus ayant été le plus récemment découvert. Ses symptômes incluent de la toux, un mal de gorge, de la fièvre, des éternuements et de l’essoufflement. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue d’évaluer étroitement la nouvelle recherche sur la COVID-19 et la façon dont ce virus se propage. À ce jour, nous avons appris par le biais de la recherche que la COVID-19 se propage principalement par un contact avec des gouttelettes ayant été expulsées des poumons d’une personne infectée, habituellement lorsque cette dernière tousse ou éternue.

Vous pouvez contracter le virus si :

  • Vous inhalez une petite quantité de gouttelettes contenant le virus lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue près de vous, envoyant le virus dans l’air.
  • Vous touchez une surface sur laquelle le virus est actuellement présent (transmis par la toux ou l’éternuement d’une autre personne infectée) et que vous vous touchez ensuite le nez, les yeux ou le visage. Le virus pénètre alors dans votre organisme par ses ouvertures et se dirige vers vos poumons. Le virus peut survivre durant des heures, voire des jours, sans avoir besoin d’un hôte, selon le type de surface (Harvard Health).

Quelles mesures additionnelles les personnes immunodéprimées et leurs soignants devraient-ils prendre pendant cette crise?

Si vous êtes atteint d’une maladie chronique et (ou) que vous prenez des immunosuppresseurs, votre système immunitaire est affaibli et vous présentez des risques élevés. Ce qui signifie que si vous contractez le virus, les risques sont plus élevés que vos symptômes soient plus graves. Dans les pires cas, les infections à la COVID-19 peuvent entraîner la mort, il est donc essentiel que vous suiviez scrupuleusement les mesures indiquées ci-dessous.

Si vous soignez une personne immunodéprimée, il est tout aussi important que vous demeuriez vigilant afin d’éviter de propager le virus à la personne dont vous prenez soin.

Afin de réduire la propagation de la COVID-19, nous vous conseillons de prendre les mesures suivantes :

  • D’abord et avant tout, si vous prenez des médicaments qui suppriment votre système immunitaire, N’ARRÊTEZ PAS DE PRENDRE VOS MÉDICAMENTS. Nous sommes conscients qu’avec tout ce qui se passe, cela pourrait être votre première réaction, mais ce n’est absolument pas une option. Il est dangereux d’arrêter n’importe quel plan de traitement sans obtenir les conseils directs de votre fournisseur de soins et vous pourriez vous retrouver à l’hôpital, ce qui est vraiment le dernier endroit où vous voulez être en ce moment. Veuillez continuer à prendre vos médicaments et à mettre en œuvre les précautions additionnelles dans votre vie de tous les jours jusqu’à ce que la menace ait été levée.
  • Lavage des mains : C’est maintenant le temps d’apprendre à vous laver les mains comme un chirurgien! Vous devez vous laver les mains régulièrement. Si vous quittez la maison (quoique nous ne le recommandons pas), lavez-vous les mains, si vous éternuez, lavez-vous les mains, si votre chat éternue, LAVEZ-VOUS LES MAINS! Vous devriez également désinfecter les choses que vous touchez régulièrement… à quand remonte la dernière fois que vous avez désinfecté votre téléphone? Nettoyez-le! Ça s’applique aussi à vos clés de voiture, aux télécommandes, aux claviers, aux poignées de porte, aux colis qui vous sont livrés (oui, même ceux en carton).
  • Couvrez votre bouche et votre nez : Assurez-vous de ne jamais utiliser vos mains pour vous couvrir le visage lorsque vous toussez ou éternuez, utilisez toujours votre coude. Il est important de maintenir une distance de 1,5 mètre de toute personne, surtout si elles toussent ou éternuent.
  • Restez à la maison : Si vous êtes immunodéprimé, restez à la maison. La distanciation physique est vraiment le moyen le plus efficace pour préserver votre sécurité. Comptez sur vos amis et votre famille pour vous aider avec des choses comme l’épicerie. Demandez-leur d’aller chercher ce dont vous avez besoin lorsqu’ils font eux-mêmes leurs commissions et de les laisser à votre porte (n’oubliez pas de les essuyer avant de les ranger). Ouvrez seulement votre porte pour ramasser vos choses lorsqu’ils sont partis. Si vous pouvez travailler de la maison, alors faites-le. Plus vous restez à l’intérieur, moins vous aurez de chances de contracter le virus.
  • Évitez les anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène : Même si cette hypothèse demeure controversée, l’OMS a recommandé de ne pas utiliser ce type de médicaments, car il existe quelques données probantes que l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peut accroître les complications en cas d’infection à la COVID-19.

Devriez-vous quand même vous rendre à votre centre de perfusion?

Si votre médicament est administré par perfusion intraveineuse, oui, mais il y a quelques exceptions. Si vous ne vous sentez pas bien ou que vous présentez des symptômes, veuillez reporter votre rendez-vous. À l’heure actuelle, les centres de perfusion ne permettent plus aux visiteurs d’accompagner des patients à la clinique. Pour obtenir un aperçu des types de protocoles mis en place par les centres de perfusion afin d’assurer la sécurité de leurs patients qui comptent sur ces derniers, veuillez cliquer ici.

De même, si vous prenez des médicaments biologiques, biosimilaires, des immunosuppresseurs, des stéroïdes ou tout autre médicament visant à vous aider à gérer votre maladie chronique, il est IMPÉRATIF que vous continuiez à prendre vos médicaments. À défaut de les prendre, vous pourriez vous faire hospitaliser ce qui vous mettrait encore plus à risque.

Que faire si vous commencez à présenter des symptômes :

Si vous commencez à présenter des symptômes persistants, mettez-vous immédiatement en auto-isolement. Ne vous rendez pas aux urgences, ne vous rendez pas à un rendez-vous en personne avec un professionnel de la santé. Téléphonez à votre médecin pour l’aviser que vous présentez des symptômes de la COVID-19 et que vous soupçonnez avoir été infecté. Assurez-vous d’aviser les autorités en matière de santé publique et respectez rigoureusement les lignes directrices de votre province. Vous trouverez ici des renseignements supplémentaires sur les lignes directrices de votre province.

Si c’est urgent, composez le 911 et expliquez que vous êtes un patient immunodéprimé et que vous présentez maintenant plusieurs symptômes de la COVID-19. Le répartiteur vous donnera plus de directives.


Cette ressource a été rendue possible grâce à une subvention sans restrictions à caractère éducatif des entreprises suivantes :