Les probiotiques comparés aux prébiotiques

Share

Ce contenu a été rendu possible grâce à une subvention éducative sans restriction d’Activia.

De nos jours, les probiotiques et leur rôle pour la santé et dans les maladies digestives font couler beaucoup d’encre. Même si les probiotiques et les prébiotiques peuvent sembler similaires, ils sont très différents et jouent de différents rôles dans la santé intestinale.

Que sont les probiotiques?

Comme nous l’avons mentionné ici, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définissent les probiotiques comme « des microorganismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantité adéquate, confèrent des bienfaits pour la santé de l’hôte. »1 Autrement dit, les probiotiques sont « de bons microbes » qui améliorent certains aspects de notre santé. Chaque probiotique est unique, possède un but très précis, se présente sous des types ou des souches spécifiques qui aident à gérer certains troubles particuliers.2 Ces derniers pourraient inclure la réduction de la diarrhée associée aux antibiotiques et la gestion des symptômes du SCI, comme le ballonnement et les changements dans les habitudes intestinales. Ces gentils microbes nous aident également à digérer les fibres ainsi que d’autres nutriments.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, les probiotiques ne se fraient pas un chemin jusqu’aux intestins pour y établir leur camp, mais ils ont plutôt un « effet transitoire », ce qui veut dire qu’une fois consommés, ils accomplissent un travail spécifique et ils quittent ensuite les intestins.

Il est important de noter que toutes les personnes n’ont pas à prendre un probiotique pour maintenir la santé générale de leurs intestins. Certains probiotiques ont été identifiés comme un traitement pour des troubles particuliers et pour apaiser des symptômes. Il est important de discuter avec votre médecin, pharmacien ou diététiste avant de prendre un probiotique afin de vous assurer d’avoir le bon diagnostic et de comprendre pourquoi vous le prenez. Ensemble, vous pouvez sélectionner le probiotique approprié qui convient le mieux à votre état.

Par la suite, vous découvrirez que les probiotiques peuvent se retrouver dans :

  • Certains aliments fermentés, y compris les laits fermentés, comme certains yogourts et kéfirs
  • Sous forme de comprimé
  • Sous forme de poudre

Que sont les prébiotiques?

On définit les prébiotiques comme « un substrat utilisé de manière sélective par des microorganismes hôtes ayant des bienfaits pour la santé. »3 Autrement dit, ils servent à nourrir le microbiote intestinal. Les prébiotiques sont les parties indigestes des aliments qui fermentent dans l’intestin et alimentent les bonnes bactéries. Les bonnes bactéries produisent ensuite « des acides gras à chaîne courte ». Ceux-ci jouent un rôle important pour nourrir les cellules de la barrière intestinale, contribuant au bon fonctionnement du système immunitaire et encore plus.

En incorporant assez de prébiotiques dans notre alimentation, nous pouvons rehausser la quantité et la variété des bactéries dans nos intestins pour favoriser une meilleure santé intestinale.

Selon la spécialiste en santé digestive et diététiste de la FCSD, Andrea Hardy « lorsque nous n’alimentons pas nos bonnes bactéries en leur fournissant assez de prébiotiques, les bactéries doivent se nourrir d’autres sources. Il a été démontré chez des modèles animaux que les bactéries se nourriront de la couche muqueuse si importante de l’intestin – qui est la première ligne de défense contre l’invasion de composantes potentiellement nuisibles ».4

Les prébiotiques se retrouvent naturellement dans plusieurs aliments, comme les légumineuses, les fruits, certaines noix, graines et céréales. Il existe un certain nombre de produits sur le marché auxquels les fabricants ont ajouté des prébiotiques (par exemple : céréales, suppléments de protéines, barres énergétiques et biscuits « santé », pour n’en nommer que quelques-uns).

Même si plusieurs prébiotiques sont un type de fibres, ces dernières ne sont pas toutes classées comme des prébiotiques! Quelques exemples de fibres prébiotiques incluent l’inuline, les fructosanes et les galacto-oligosaccharides. Voici quelques aliments à teneur naturellement élevée en prébiotiques :

LégumesTopinambours, ail, oignons, asperges, chou, pois mange-tout, pois verts, poireaux, échalotes
FruitsPommes, pamplemousses, grenades, nectarines
Grains entiersAvoine, blé, orge, craquelins de seigle
Noix et grainesPistaches, noix de cajou
LégumineusesHaricots rouges, fèves de soja, pois chiches, lentilles

Le Dr Frank W. Jackson, gastroentérologue, explique la différence entre un probiotique et un prébiotique en utilisant une métaphore sur le jardinage. « Vous pouvez ajouter des graines — les bactéries probiotiques — alors que les fibres prébiotiques sont l’eau et l’engrais qui aident les graines à pousser et à se développer. »

Dans le contexte du corps, cela signifie même si on obtient assez de probiotiques dans l’alimentation, il ne faut pas oublier que ce sont les prébiotiques qui nourrissent les microbes qui nous maintiennent en santé et de bonne humeur tous les jours!

Personne à mémoire visuelle? Téléchargez notre infographie

Vous voulez en savoir plus ? Voir les autres ressources de ce programme


Références :

  1. Hill, C., Guarner, F., Reid, G., Gibson, G.R., Merenstein, D.J., Pot, B., Morelli, L., Canani, R.B., Flint, H.J., Salminen, S., Calder, P.C., & Sanders, M.E. (2014). The International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics consensus statement on the scope and appropriate use of the term probiotic. Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology, 11(8), 506-514. https://doi.org/10.1038/nrgastro.2014.66.
  2. Alliance for Education on Probiotics (AEProbio). (2021). Understanding probiotics. Téléchargé le 6 mars 2021 de http://www.aeprobio.com/understanding-probiotics/.
  3. Gibson, G.R., Hutkins, R. Sanders, M.E., Prescott, S.L., Reimer, R.A., Salminen, S.J., Scott, K., Stanton, C., Swanson, K.S., Cani, P.D., Verbeke, K., & Reid. G. (2017). Expert consensus document: The International Scientific Association for Probiotics and Prebiotics (ISAPP) consensus statement on the definition and scope of prebiotics. Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology, 14(8), 491-502. https://doi.org/10.1038/nrgastro.2017.75.
  4. Hardy, A. (2019). How prebiotics help gut health. Téléchargé le 22 février 2021 de https://ignitenutrition.ca/blog/how-prebiotics-help-gut-health.