human brain model in hands, top view

L’impact du stress sur l’intestin et comment le gérer

Amber Cohen

Écrit par : Amber Cohen

Mis à jour : January 19th, 2023

La connexion entre l’esprit et l’intestin est une rue à double sens. 

Voyons de plus près comment le stress affecte l’intestin et comment le gérer !

Comprendre notre réponse au stress :

Lorsque nous subissons un stress, notre mécanisme physique de protection évolutif s’active – il s’agit de la réaction de lutte, de fuite et de congélation qui nous protège du danger. Nous nous défendons, nous fuyons/évitons la situation par sécurité, ou nous nous fermons et nous nous désengageons en espérant que notre adversaire/difficulté passera à autre chose.

Lorsque cette réponse est activée, la physionomie de notre corps change afin de nous protéger. Le corps détourne toute son énergie et ses ressources vers des actions de lutte, de fuite et de congélation, ce qui entraîne un ralentissement ou un arrêt de la digestion. C’est à ce moment-là que les symptômes de gastro peuvent être activés, car expulser de votre corps les aliments qui doivent être digérés est un moyen de conserver les ressources pour les actions de survie.

Women sitting on couch, stressed and holding her head while also holding stomach with a gut issue.

Les symptômes intestinaux courants que nous ressentons en cas de stress sont les suivants :

La mauvaise nouvelle est que notre cerveau n’est pas le meilleur pour faire la distinction entre sécurité physique et sécurité émotionnelle. Ainsi, lorsqu’une situation déclenche la peur, mais que nous ne sommes pas en danger physique, le même système d’alarme combat-fuite-gel s’active dans notre corps. Ces réactions deviennent encore plus problématiques lorsque nous sommes soumis à un stress, une inquiétude, une anxiété et/ou une peur chroniques. Si vous considérez votre réaction de lutte, de fuite et de congélation comme un détecteur de fumée dans votre corps, votre détecteur de fumée se déclenche lorsque vous brûlez un morceau de pain grillé plutôt que lorsqu’il y a un véritable incendie. Ces sentiments chroniques peuvent nous faire sentir accablés et fatigués, car notre corps est constamment activé.

La bonne nouvelle est que nous pouvons fournir des informations à notre cerveau par le biais de nos pensées et de nos comportements afin qu’il puisse mieux évaluer la sécurité physique et émotionnelle. Le recours à des stratégies d’adaptation peut améliorer notre bien-être émotionnel et notre réactivité physique au stress.

Comment gérer votre réponse au stress :

Faire l’inventaire et prendre conscience de vos symptômes est la première étape de la gestion de votre réponse physique au stress.

  1. Tout d’abord, sachez si vous avez tendance à vous battre, à fuir ou à vous figer. Pensez à une expérience stressante récente. Avez-vous essayé de vous sortir de la situation aussi vite que possible ? Vous êtes-vous sentie figée et incapable de penser clairement ? Vous êtes-vous disputé, êtes-vous mis sur la défensive ou avez-vous été agressif sans être capable d’exprimer clairement ce que vous vouliez ? Savoir comment vous réagissez naturellement dans ces moments peut vous permettre de renforcer votre conscience et d’utiliser des techniques d’adaptation.
  2. Prenez conscience de la façon dont votre corps réagit. Quels sont les symptômes physiques que vous présentez lorsque vous êtes dans des situations stressantes ? En sachant cela, vous pouvez utiliser des stratégies d’adaptation qui ciblent vos symptômes spécifiques.
  3. Utilisez des stratégies d’adaptation. Les stratégies d’adaptation sont propres à chaque individu. Il est important d’expérimenter des stratégies et de voir ce qui vous plaît et fonctionne pour vous.De plus, les stratégies d’adaptation sont souvent des compétences que nous devons renforcer, et les mettre en pratique nous aide à en faire une ressource dans notre boîte à outils.

Stratégies d’adaptation communes :

  1. Techniques de relaxation: Il peut s’agir de tout ce qui peut contribuer à détendre votre esprit et votre corps en vous faisant prendre conscience du présent sans penser à l’avenir. Les exemples courants sont les suivants : méditations visuelles, méditations respiratoires, étirements en pleine conscience, etc. Si vous avez des symptômes gastro-intestinaux spécifiques, réfléchissez aux techniques de relaxation qui peuvent cibler cette zone. Essayez peut-être une visualisation qui se concentre sur votre ventre ou choisissez des étirements qui apaisent cette zone.
  2. L’exercice: À ce stade, nous avons probablement tous entendu dire que l’exercice est bon pour nous, mais il peut être si difficile à faire ! Essayez de choisir un mouvement physique que vous aimez vraiment. Vous n’avez pas besoin d’être la personne la plus en forme du monde, mais de bouger votre corps d’une manière qui vous fait intuitivement du bien !
  3. Self-Talk: Soyez votre propre coach ! Remarquez comment vous vous parlez à vous-même et essayez de vous rencontrer avec une gentillesse compatissante. Dites-vous les choses que vous diriez à un ami dans une situation similaire. Cela peut être très difficile au début, car nous sommes souvent nos pires critiques, mais la critique exacerbe le stress. En vous exerçant à changer vos pensées, vous allez en fait recâbler les voies de votre cerveau et ce discours personnel efficace deviendra plus facile avec le temps.
  4. Mettez votre joie en pratique: Faites tout ce qui est sain pour vous et qui suscite la joie. Des exemples courants sont : écouter ou jouer de la musique, s’adonner à des activités artistiques ou artisanales, lire, etc. Si vous avez des symptômes gastro spécifiques, réfléchissez aux techniques de relaxation qui peuvent cibler cette zone.Peut-être qu’un bain chaud ou la consommation consciente d’un thé apaisant peuvent vous aider.

Lorsque nous nous efforçons de prendre soin de nous, cela calme notre réaction de lutte, de fuite et de gel et réduit nos symptômes gastro-intestinaux. Cela demande un certain effort et de la pratique, mais cela en vaut la peine pour notre esprit et notre corps !

Articles Liés :

Voir toutes les nouvelles et articles

human brain model in hands, top view

L’impact du stress sur l’intestin et comment le gérer

yoga class

L’importance de gérer le stress pour les personnes qui souffrent du SCI