stomach holding

Déclencheurs alimentaires et poussées du syndrome de l’intestin irritable : Comment les gérer

Beth Nanson, RD

Écrit par : Beth Nanson, RD

Mis à jour : April 1st, 2024

Fatigué des poussées du syndrome du côlon irritable (SCI) ? Et vous en avez encore plus assez de ne pas savoir ce qu’il faut réduire pour atténuer les symptômes ? Ne cherchez pas plus loin ! Vous trouverez ci-dessous quelques déclencheurs alimentaires courants des poussées du syndrome de l’intestin irritable, ainsi que des conseils pour minimiser l’exposition à ces déclencheurs tout en continuant à bénéficier d’un régime alimentaire nutritif et varié.

Plongeons dans l’aventure ! Vous êtes plutôt un apprenant visuel ? Cliquez ici pour l’infographie sur les déclencheurs alimentaires du SCI

FODMAPs

FODMAP est un acronyme qui signifie Fermentable, Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides et Polyols. C’est un peu fort !

Pour clarifier, il s’agit des noms de glucides spécifiques à chaîne courte qui ne sont pas bien digérés et absorbés dans notre tractus gastro-intestinal. Pour cette raison, ils restent dans l’intestin grêle et deviennent osmotiques, attirant l’eau dans l’intestin, ce qui entraîne souvent des selles molles. Ils sont ensuite acheminés vers le gros intestin où ils sont fermentés par nos bactéries intestinales, ce qui crée des sous-produits qui contribuent aux ballonnements, à la distension et à la production de gaz.

Environ 50 à 80 % des personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable sont sensibles aux FODMAPs. Si vous faites partie de ce groupe, il peut être conseillé d’essayer un régime pauvre en FODMAP. Le régime pauvre en FODMAP a été mis au point par des chercheurs de l’université Monash de Melbourne, en Australie. Monash certifie actuellement les produits qui ont été testés de manière indépendante par le laboratoire FODMAP de l’université de Monash et qui ont été jugés adaptés aux régimes à faible teneur en FODMAP. Veillez à repérer le logo sur les produits pour vous faciliter la tâche !

Comme ce régime ne convient pas à tous et qu’il est difficile à suivre sans l’aide d’un professionnel, le CDHF recommande de le faire sous la supervision d’un diététicien agréé.

Déshydratation

La déshydratation peut aggraver les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Une hydratation adéquate, en revanche, peut favoriser le bon fonctionnement de l’intestin et limiter les symptômes tels que la constipation, les ballonnements et l’inconfort abdominal.

Vous ne savez pas si vous êtes déshydraté? Pensez-y si vous présentez l’un des symptômes suivants, car ils sont révélateurs d’une déshydratation :

Pour éviter la déshydratation, il est recommandé de boire au moins 8 tasses de liquide par jour, idéalement de l’eau. En particulier, surveillez la couleur de vos urines. L’urine doit avoir la couleur de la limonade. Si elle est plus foncée, il est probable que vous soyez déshydraté.

Voici quelques conseils pour augmenter votre consommation d’eau :

Caféine

Nous aimons notre café ! Malheureusement, la caféine peut provoquer des poussées du syndrome de l’intestin irritable. Son impact est variable, mais il peut être considéré comme un déclencheur potentiel d’éruption.

La caféine est présente dans le café, le thé, le cola, les boissons énergisantes et le chocolat. Essayez de réduire votre consommation de produits contenant de la caféine pour voir si vos symptômes du syndrome de l’intestin irritable s’améliorent. Voici quelques conseils pour réduire la consommation de caféine :

déclencheur alimentaire - café

Alcool

À la grande déception de beaucoup, l’alcool est une cause fréquente de poussées du syndrome de l’intestin irritable. Plus précisément, il peut augmenter la motilité intestinale, entraînant des selles molles, ainsi que des ballonnements et une gêne abdominale.

L’alcool peut irriter la muqueuse intestinale et modifier la population de microbes dans notre microbiome intestinal. En outre, certaines boissons alcoolisées contiennent des FODMAP, des glucides à chaîne courte qui ne sont pas bien digérés ou absorbés, ce qui augmente le risque de poussées de syndrome de l’intestin irritable.

Pour atténuer les effets des poussées du syndrome de l’intestin irritable, essayez quelques-uns des conseils suivants :

Boissons gazeuses

Bien que les boissons gazeuses confèrent une texture agréable à votre boisson préférée, elles peuvent entraîner des poussées du syndrome de l’intestin irritable telles que des ballonnements, une distension et des gaz.

Les boissons gazeuses contiennent de grandes quantités de dioxyde de carbone, un gaz qui est avalé et piégé dans le tractus gastro-intestinal. Lorsque ce gaz se dilate, nous pouvons nous sentir ballonnés et distendus et, comme le gaz cherche à s’échapper de notre corps, nous pouvons observer davantage d’éructations et de flatulences.

Si vous consommez souvent cette boisson, voici quelques conseils pour réduire les symptômes du syndrome de l’intestin irritable :

déclencheur alimentaire - boissons gazeuses

Aliments épicés

Avez-vous remarqué un lien entre vos symptômes et les aliments épicés ? Les aliments épicés peuvent être une source d’irritation de l’intestin et il peut être souhaitable de les limiter dans votre alimentation pour soulager les symptômes.

Plus précisément, le composant actif du piment est la capsaïcine, qui peut augmenter la motilité de l’intestin, entraînant des selles molles et des douleurs abdominales chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable.

Voici donc quelques stratégies pour limiter les épices dans votre alimentation tout en conservant la saveur !

*Veuillez noter que certains des arômes ci-dessus peuvent être riches en FODMAP. Soyez donc prudent si vous avez des déclencheurs de FODMAP connus.

Aliments gras

De nombreuses personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable signalent une aggravation de leurs symptômes en cas d’ingestion d’aliments gras, tels que les pizzas, les glaces, le bœuf et les aliments frits. En effet, les aliments à forte teneur en matières grasses peuvent augmenter le temps de transit dans l’intestin, entraînant des diarrhées ainsi que des ballonnements et des gaz.

En réalité, la réaction de l’intestin est différente d’une personne à l’autre. Vous devrez donc tester les aliments gras qui provoquent des poussées de syndrome de l’intestin irritable en fonction de vos symptômes spécifiques, et en quelle quantité.

Bien sûr, beaucoup de ces aliments sont délicieux et nous ne voulons pas restreindre inutilement le régime alimentaire ! Vous trouverez ci-dessous quelques moyens de réduire votre exposition aux aliments gras, dans l’espoir d’atténuer les symptômes du syndrome de l’intestin irritable :

Sucres ajoutés

Oui, nous aimons tous le sucre, mais les aliments à forte teneur en sucre ajouté peuvent déclencher des poussées de syndrome de l’intestin irritable. En particulier, les sucres ajoutés par rapport aux sucres naturels (par exemple, le lactose dans le lait) peuvent provoquer des symptômes.

De manière générale, les irritants courants peuvent inclure, mais sans s’y limiter, les éléments suivants

Les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable signalent généralement une aggravation de leurs symptômes lorsqu’elles consomment ce type d’aliments. On ne sait pas exactement pourquoi cela se produit, mais on pense que les sucres ajoutés peuvent augmenter l’inflammation et la perméabilité de l’intestin, deux facteurs liés à l’augmentation des symptômes gastro-intestinaux.

En outre, bon nombre de ces aliments riches en sucre contiennent également des FODMAP, des glucides fermentescibles qui peuvent provoquer des gaz, des ballonnements et des diarrhées.

Cependant, il n’est pas nécessaire d’éviter tout sucre ! Au lieu de cela, vous pouvez limiter stratégiquement votre consommation de sucres ajoutés afin d’observer si cela réduit vos symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour réduire votre consommation de sucres ajoutés :

déclencheurs alimentaires - biscuits et gâteaux

Fibres insolubles

N’oubliez pas que les fibres insolubles, bien que très bénéfiques, peuvent être plus agressives pour le tractus gastro-intestinal. Ces fibres peuvent aggraver les selles molles ou l’inconfort abdominal chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable. Si vous pensez qu’elles peuvent être à l’origine de vos poussées de syndrome de l’intestin irritable, suivez les conseils ci-dessous pour réduire la quantité de fibres insolubles dans votre alimentation et voyez si vos symptômes s’améliorent !

En bref, si vous constatez une amélioration, vous pouvez réintroduire un aliment à la fois pour identifier ceux qui vous déclenchent et ceux qui ne vous déclenchent pas. C’est aussi un bon moyen de tester votre tolérance à la quantité qui vous déclenche.

Si vous ne constatez aucune amélioration, il est important de réintroduire ces fibres dans votre alimentation, car elles jouent toujours un rôle essentiel dans la santé de notre tube digestif.

Réflexions finales

En conclusion, il existe une variété de facteurs alimentaires déclencheurs qui peuvent provoquer des poussées du syndrome de l’intestin irritable. C’est pourquoi il est important de travailler avec un diététicien pour vous aider à gérer vos symptômes.

Si vous souhaitez obtenir une aide supplémentaire pour surveiller et suivre vos symptômes du syndrome de l’intestin irritable, vous pouvez utiliser l’application myIBS. Cette application vous permet de suivre votre :

Le suivi de ces informations peut vous aider à mieux comprendre comment gérer correctement votre syndrome de l’intestin irritable. N’oubliez pas de discuter de vos résultats avec votre équipe de soins primaires !

Enfin, si vous cherchez d’autres ressources, consultez notre page de ressources sur le syndrome de l’intestin irritable!

Dietary-Triggers-French

Références

  1. Monash ‘The NICE Guidelines diet and IBS ‘ https://www.monashfodmap.com/blog/nice-guidelines-diet-and-ibs/
  2. CDHF ‘Quand votre maladie gastro-intestinale vous déshydrate’.
  3. Leigh Merotto ‘Ways to Enhance the Flavour of Meals at Home’ https://www.leighmerotto.com/blog/healthy-ways-to-flavour-meals-at-home – Casa de Sante ‘IBS and Spicy Food’ https://casadesante.com/blogs/ibs/ibs-and spicyfood#:~:text=Many%20IBS%20sufferers%20report%20that,%2C%20diarrhea%2C%20and%20abdominal%20pain.
  4. Healthlink BC ‘Healthy Eating Guidelines for Irritable Bowel Syndrome ‘ https://www.healthlinkbc.ca/sites/default/files/healthyeating/pdf/eating-guidelines-for-irritable-bowel-syndrome.pdf
  5. THE IBS DIETITIAN “Le sucre et le syndrome de l’intestin irritable” https://thefoodtreatmentclinic.com/sugar-and-ibs/
  6. NIH ‘A Dietary Intervention with Reduction of Starch and Sucrose Leads to Reduced Gastrointestinal and Extra-Intestinal Symptoms in IBS Patients ‘ https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6682926/#:~:text=Patients%20with%20irritable%20bowel%20syndrome,with%20gastrointestinal%20(GI)%20symptoms.
  7. Conseils de l’American Heart Association pour réduire la consommation de sucre ” https://www.heart.org/en/healthy-living/healthy-eating/eat-smart/sugar/tips-for-cutting-down-on-sugar
  8. Réduire le sucre” pour les maladies cardiaques et cérébrales https://www.heartandstroke.ca/healthy-living/healthy-eating/reduce-sugar
  9. UMass Chan Medical School Tips for Reducing Added Sugar (Conseils pour réduire les sucres ajoutés) https://www.umassmed.edu/nutrition/Cardiovascular/handouts/tips-for-reducing-added-sugar/
  10. CDHF ‘How to Use CDHF’s myIBS App’ https://cdhf.ca/en/how-to-use-cdhfs-myibs-app/
  11. Monash : “Régime IBS” https://www.monashfodmap.com/ibs-central/diets/
  12. HealthLink BC Healthy Eating Guidelines for Irritable Bowel Syndrome https://www.healthlinkbc.ca/healthy-eating-physical-activity/conditions/digestive/healthy-eating-guidelines-irritable-bowel

Articles Liés :

Voir toutes les nouvelles et articles

Fody Foods – Produits certifiés CDHF

stomach holding

Déclencheurs alimentaires et poussées du syndrome de l’intestin irritable : Comment les gérer

looking at supplements in store

5 suppléments pour le syndrome de l’intestin irritable : L’avis d’une diététicienne

ibs awareness french

Mois de sensibilisation au syndrome de l’intestin irritable

Intolérances aux FODMAP : Comment choisir la bonne enzyme digestive

dysbiosis

Le syndrome de l’intestin irritable: Quel est le rapport avec la dysbiose ?

Boîte à outils du SII pour les personnes nouvellement diagnostiquées

woman holding her temples due to stress

SCI et stress : Y a-t-il un lien ?

girl on computer for Cognitive behavioural therapy

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour le syndrome de l’intestin irritable

medications for IBS

Médicaments et suppléments pour le syndrome de l’intestin irritable

man looking at recipe for IBS foods to make

Le syndrome de l’intestin irritable et l’alimentation

man with ibs on toilet

Le SCI-C : À quoi ça ressemble? Comment savoir si je souffre du SCI-C?

Comment traiter et gérer le syndrome du côlon irritable avec constipation (SCI-C)?

Dysbiose et syndrome du côlon irritable (SCI)

yoga class

L’importance de gérer le stress pour les personnes qui souffrent du SCI

Women pondering with question marks

Questions les plus fréquentes sur l’IBS : réponses !

Pensez-vous souffrir du syndrome du côlon irritable (SCI)?

Comment gérer le syndrome du côlon irritable? Animation

CDHF Talks: Syndrome du côlon irritable (SCI) et microbiome de l’intestin

computer

Les dernières approches cliniques pour le traitement et la prise en charge du syndrome du côlon irritable (SCI)

behavioural therapy

Saviez-vous que le Canada présente l’un des taux les plus élevés de syndrome du côlon irritable (SCI)

Comment une infection intestinale peut mener au syndrome du côlon irritable (SCI)

lab dishes

La nouvelle bactérie en ville : un lien potentiel entre la bactérie Brachyspira et le SCI

Comment utiliser l’application myIBS du CDHF ?

Mon long voyage compliqué avec mon intestin et SCI

Maladie cœliaque vs syndrome du côlon irritable (SCI)

alcohol

SCI et alcool

stack of toilet paper

TRULANCE(MD) (comprimés de plécanatide) pour le syndrome du côlon irritable avec constipation chez les adultes est maintenant disponible pour les Canadiens

bio-k plus shelf stable packaging on white background

Bio-K+ SCI Pro – Avis sur les produits certifiés FCSD

ibgard french packaging

Nature’s Bounty IBgard® – Avis sur les produits certifiés le CDHF