Maladie cœliaque vs syndrome du côlon irritable (SCI)

CDHF

Écrit par : CDHF

Mis à jour : October 31st, 2022

Quelle est la différence et quel rôle l’alimentation joue-t-elle?

On estime qu’au Canada, près de 1 % de la population (ou 1 Canadien sur 114) souffre de la maladie cœliaque1, alors que le syndrome du côlon irritable (SCI) affecterait jusqu’à 18 % de la population canadienne, soit l’un des taux les plus élevés de SCI dans le monde. 2 La maladie cœliaque et le syndrome du côlon irritable (SCI) peuvent présenter de nombreux symptômes identiques. Il est important de pouvoir reconnaître les similitudes et les différences entre ces deux maladies si vous souhaitez obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement efficace.

Qu’est-ce que la maladie cœliaque? 

La maladie cœliaque est une affection digestive qui touche l’intestin grêle. Si vous êtes atteint de la maladie cœliaque, la consommation de gluten endommage les villosités de l’intestin grêle, des excroissances en forme de doigts, qui captent les nutriments de vos aliments. Ces lésions peuvent provoquer des symptômes digestifs et non digestifs.

La maladie cœliaque est dépistée par une analyse de sang qui recherche les anticorps IgA du tissu transglutaminase et les anticorps de classe IgA, puis par une biopsie de l’intestin grêle pour confirmer le diagnostic. Il est important de savoir que le gluten doit être consommé en quantités adéquates avant le test; supprimer le gluten de votre alimentation avant un bilan approprié peut produire un diagnostic faussement négatif.

Une fois le diagnostic confirmé, votre médecin vous recommandera le seul traitement actuellement connu pour la maladie cœliaque : un régime alimentaire sans gluten à vie.

Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable (SCI)? 

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble fonctionnel de l’intestin qui affecte la partie inférieure du tractus gastro-intestinal, laquelle comprend l’intestin grêle et le gros intestin. L’intestin n’est pas touché au niveau structurel; il s’agit plutôt d’un problème dans la façon dont il réagit à la digestion et la ressent. Cela peut entraîner des symptômes tels que des ballonnements, des douleurs abdominales et des selles inhabituelles comme la constipation, la diarrhée ou les deux.

Il n’existe pas de test de laboratoire permettant de confirmer le syndrome du côlon irritable. Il faut plutôt écarter les affections structurelles, y compris, mais sans s’y limiter, la maladie cœliaque, les maladies inflammatoires de l’intestin et le cancer colorectal, puis confirmer que vous répondez aux critères de diagnostic.

Les critères de diagnostic du SCI comprennent des symptômes de douleurs abdominales récurrentes, au moins un jour par semaine au cours des trois derniers mois, associés à au moins deux des éléments suivants :

En outre, le syndrome du côlon irritable peut être divisé en trois sous-groupes : à dominante diarrhée (SCI-D), à dominante constipation (SCI-C) ou mixte (SCI-M), en fonction des symptômes.

Bien qu’il n’existe pas de test de diagnostic pour le SCI, il est important de savoir qu’il s’agit d’une maladie réelle et qu’il existe des moyens concrets pour la gérer, dont le régime alimentaire.

Similitudes et différences des symptômes du SCI et de la maladie cœliaque

Bien que le syndrome du côlon irritable et la maladie cœliaque présentent de nombreux symptômes similaires, ils se distinguent l’un de l’autre sur certains points. 

Le SCI et la maladie cœliaque peuvent tous deux présenter les symptômes suivants :

Cependant, la maladie cœliaque peut également se manifester par des symptômes spécifiques ou par des affections extérieures à l’intestin, comme :

Il importe de savoir que dans certains cas, la maladie cœliaque peut ne présenter aucun symptôme et être découverte de manière fortuite, ou ne présenter que des symptômes extérieurs à l’intestin. C’est pourquoi, si vous souffrez de l’un de ces symptômes, il est important de parler à votre médecin.

Le rôle de régime alimentaire

Que vous soyez atteint de la maladie cœliaque ou du SCI, des changements de régime alimentaire et de mode de vie peuvent vous aider; il a par ailleurs été démontré que ceux-ci sont plus efficaces lorsqu’ils sont suivis par un diététicien. Les diététiciens peuvent adapter pour vous un plan de soins nutritionnels qui tient compte de vos besoins et préférences alimentaires.

Le traitement de la maladie cœliaque, qui consiste à éliminer de l’alimentation le gluten, une protéine présente dans le blé, l’orge et le seigle, doit être strictement respecté à vie – même une contamination croisée avec des traces de gluten peut déclencher des symptômes et des lésions intestinales.

En ce qui concerne le régime alimentaire pour traiter le SCI, l’un des régimes les plus étudiés et les plus efficaces est le régime faible en FODMAP. Les FODMAP sont des types de glucides qui, mal absorbés par l’intestin ou fermentant dans l’intestin, provoquent des troubles digestifs. Le régime faible en FODMAP impose une réduction significative de la consommation de ces glucides sur une courte période, suivie de leur réintroduction stratégique pour découvrir quels FODMAP déclenchent quels symptômes du SCI. Les recherches montrent que jusqu’à 70 % des personnes atteintes du SCI qui adoptent un régime faible en FODMAP voient leurs symptômes s’atténuer de manière significative. 3

Il est intéressant de noter que certaines personnes atteintes de la maladie cœliaque peuvent recevoir un diagnostic de SCI qui s’ajoute à celui de la maladie cœliaque. Des études montrent que malgré leur adhésion à un régime sans gluten, les personnes cœliaques présentant des symptômes intestinaux persistants peuvent bénéficier d’un régime faible en FODMAP. Si vous souffrez de symptômes persistants, votre gastroentérologue et votre diététicien peuvent vous aider à déterminer si cette option est envisageable dans votre cas.

Bien que les régimes alimentaires pour le traitement de la maladie cœliaque et du syndrome du côlon irritable soient différents, ils partagent certaines similitudes. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent strictement éviter le blé, l’orge et le seigle en raison de leur teneur en gluten. En revanche, les personnes atteintes du SCI qui suivent un régime faible en FODMAP doivent considérablement réduire leur consommation de blé, d’orge et de seigle en raison d’un type de glucides appelé oligosaccharides. Pour cette raison, certains aliments sans gluten, mais pas tous, sont faibles en FODMAP. En fait, les entreprises qui se spécialisent dans les produits alimentaires certifiés « sans gluten » cherchent également à obtenir une certification « faible en FODMAP », puisqu’elles peuvent aider ces deux catégories de patients.

L’une de ces entreprises est Dr. Schär, bien connue de la communauté sans gluten.

Elle propose une gamme de délicieux produits à la fois faibles en FODMAP et sans gluten convenant aussi bien aux personnes souffrant de la maladie cœliaque que du SCI.

Leurs produits garantis faibles en FODMAP et sans gluten comprennent :


Références

  1. Santé Canada. 2018. La maladie cœliaque – le lien au glutenhttps://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/rapports-publications/salubrite-aliments/maladie-coeliaque-lien-gluten-1.html
  2. Lovell RM et Ford AC. « Global prevalence of and risk factors for irritable bowel syndrome: A meta-analysis ». Clin Gastroenterol Hepatol. Juillet 2012; 10(7):712-21.e4.
  3. Altobelli, E., Del Negro, V., Angeletti, P. M., & Latella, G. (2017). « Low-FODMAP Diet Improves Irritable Bowel Syndrome Symptoms: A Meta-Analysis ». Nutrients9(9), 940. https://doi.org/10.3390/nu9090940

Articles Liés :

Voir toutes les nouvelles et articles

man with ibs on toilet

Le SCI-C : À quoi ça ressemble? Comment savoir si je souffre du SCI-C?

Comment traiter et gérer le syndrome du côlon irritable avec constipation (SCI-C)?

Dysbiose et syndrome du côlon irritable (SCI)

Comment savoir quelles marques sont vraiment sans danger pour la maladie coeliaque

yoga class

L’importance de gérer le stress pour les personnes qui souffrent du SCI

Women pondering with question marks

Questions les plus fréquentes sur l’IBS : réponses !

Pensez-vous souffrir du syndrome du côlon irritable (SCI)?

Comment gérer le syndrome du côlon irritable? Animation

CDHF Talks: Syndrome du côlon irritable (SCI) et microbiome de l’intestin

Les faits sur la diarrhée du voyageur

computer

Les dernières approches cliniques pour le traitement et la prise en charge du syndrome du côlon irritable (SCI)

behavioural therapy

Saviez-vous que le Canada présente l’un des taux les plus élevés de syndrome du côlon irritable (SCI)

Comment une infection intestinale peut mener au syndrome du côlon irritable (SCI)

lab dishes

La nouvelle bactérie en ville : un lien potentiel entre la bactérie Brachyspira et le SCI

Mon long voyage compliqué avec mon intestin et SCI

La maladie cœliaque et la sensibilité au gluten non cœliaque 

Maladie cœliaque vs syndrome du côlon irritable (SCI)

alcohol

SCI et alcool

stack of toilet paper

TRULANCE(MD) (comprimés de plécanatide) pour le syndrome du côlon irritable avec constipation chez les adultes est maintenant disponible pour les Canadiens

Bio-K+ IBS Pro

Bio-K+ SCI Pro – Avis sur les produits certifiés FCSD

IB Gard box on kitchen counter

IBgard® – Avis sur les produits certifiés FCSD